A mort l’innocent d’Arthur Ténor

Age : 12 – 15 ans
Editeur : Oskar Editions ( 2007 )
130 pages

Note : 4 out of 5 stars

Acheter en ligne :

Gabriel Orthis est un enseignant de 35 ans tout récemment arrivé dans l’école d’un village. Quelques mois après la rentrée, un de ses élèves, est retrouvé sans vie. Ce professeur ignore que sa sexualité (il est homosexuel), considérée comme « différente » dans la fin des années 60 pourrait le conduire à devenir le coupable idéal. Et très vite il va le devenir…

Un roman à l’histoire simple et efficace qui ne peut que marquer car le lecteur est soulevé par l’indignation. Il ne faut pas grand chose pour déclarer un homme coupable, et ce Dreyfus des années 60 va très vite le découvrir. Homosexuel dans des années où ils sont rejettés, il sera confronté à la méchanceté ouverte des gens.

Arthur Ténor dénonce avec grand justesse l’injustice et le non respect de notre siècle. L’histoire est émouvante et sensible. Ténor ne cherche pas à défendre la cause des homosexuels, mais souhaite passer un simple et unique message : La sexualité ne doit pas orienter le jugement. La fin du chapitre 7 est un véritable argumentaire fort sur cette question.

A Mort l’innocent est écrit au travers le regard d’un homme qui à l’époque des faits était élève de M. Orthis. L’écriture est retenue, sans fanfare, sans volonté de polémique ni de dramatisation poussée. La fin est un peu rapide à mon goût mais elle a le mérite d’être plausible.
D’ailleurs je tiens à souligné le fait qu’Arthur Ténor a admirablement réussit à faire croire que ce fait divers était réel.

A mort l’innocent est un excellent livre pour apprendre aux jeunes le respect de l’autre.

Lien pour marque-pages : Permaliens.