Amnésia, T2 : Mémento de Jennifer Rush

Age : 12 – 15 ans
Éditeur :  Albin Michel Wiz (2014)
320 pages

Note : 4 out of 5 stars

Acheter en ligne :

Anna et les trois garçons : Nick, Cas et Sam, se sont échappés de la ferme où ils ont passé plusieurs années au service des recherches de l’Agence. Mais l’entreprise est bien décidée à remettre la main sur eux. Tandis que des bribes de souvenirs ressurgissent, Anna et les autres doivent trouver un moyen de mettre fin aux agissements de l’Agence et trouver les réponses à toutes leurs interrogations…

Memento, suite d’Amnesia s’inscrit dans la droite lignée du premier tome. En effet, on retrouve dans Memento tous les ingrédients qui nous avaient séduits dans Amnesia : un thriller au rythme effréné, du suspens et beaucoup de rebondissements. De quoi tenir le lecteur en haleine tout au long de Memento et je reconnais sans peine que j’ai lu très vite cette suite, plus vite encore qu’Amnesia.
Très rapidement, les éléments principaux de l’histoire d’Amnesia sont évoqués dans Memento et on se replonge sans peine dans le fil du récit, comme si la lecture d’Amnesia ne remontait pas déjà à plusieurs mois.
Les personnages nous redeviennent vite familiers et on retrouve rapidement notre attachement envers eux. Personnellement j’ai une petite préférence pour le personnage de Nick, sans doute parce qu’il est le personnage à la psychologie la plus complexe dans cette série, et parce que j’aime bien son caractère bourru. Je regrette que Cas soit si transparent en contrepartie, mais il n’est pas évident de donner le même poids à tous les personnages qui peuplent un roman et Jennifer Rush s’en sort quand même bien.
Dans Memento, le suspens est plus intense et les révélations vont au fil des chapitres se multiplier. Il faut dire que l’histoire s’accélère car Jennifer Rush a décidé de conclure avec Memento sa focalisation sur l’histoire d’Anna. En effet, une suite à Memento est prévue mais elle se centrera sur Nick (ce qui est une bonne nouvelle !). De ce fait, le récit est plus condensé que dans Amnesia et ne laisse pas le temps au lecteur de s’ennuyer.
Par ailleurs, pour moi, Amnesia et Memento sont typiquement le genre de livres américains qui sont élaborés et écrits comme des films d’action américains. Le récit est très centré sur le dynamisme, le suspens, les rebondissements et l’alternance entre moments avec de la tension, de l’action, du danger et des moments un peu plus romantiques (comme la relation entre Sam et Anna).
Le petit plus de cette histoire c’est l’Agence et l’exploitation des garçons. Cependant, j’aurais aimé que l’activité exacte de l’Agence et l’utilisation des garçons soient un peu plus expliquées car ça reste un peu vague même à la fin de Memento
Il n’en demeure pas moins que Memento, comme Amnesia nous fait passer un très bon moment de lecture comme on regarde un bon film d’action américain 😉 !

Lien pour marque-pages : Permaliens.