Bilan 2018 : Les 8 romans coups de coeur de Lirado

Comme tous les ans, l’heure est venue de faire le bilan de mes lectures. Le choix est comme toujours difficile puisqu’il faut parmi les nombreux livres découverts et appréciés cette année ( 107 livres lus cette année, portant le site à 1282 chroniques). Cette année, j’ai décidé de garder 8 titres, 8 romans que j’ai envie de relire et qui me semble indispensable de faire connaître.

Cliquez sur les couvertures des romans pour accéder à leur présentation détaillée sur Lirado

ligne-separation

The Hate U give d’Angie Thomas

The Hate U Give est un roman indispensable pour parler de la situation des afro-américains aux Etats-Unis. L’histoire d’Angie Thomas illustre une situation malheureusement encore trop fréquente : un noir est tué par un policier et justice n’est pas rendue. La lecture a une valeur quasi-documentaire tant Angie Thomas a su donner à ses personnages et en particulier Starr, une existence propre. Captant les subtilités du langage de la rue, nuançant le propos et les parcours de chacun, elle donne vie à ses êtres de papier. Le roman adopte un positionnement très engagé, très tranché qui pose la question du racisme et de la différence entre blancs et noirs de manière frontale mais aussi très fine. Aussi essentiel à lire qu’un Ne tirez pas sur l’oiseau moqueur d’Harper Lee.

ligne-separation

Gingo de Sarah Cohen-Scali

Gingo est un roman glaçant voire angoissant. L’histoire met en scène deux cités que tout oppose : la Cité blanche, puissante, riche et technologiquement avancée, qui soumet à la Cité Bleue, ses lois. Le lecteur suit le parcours d’une jeune femme issue de la Cité Bleue, Jade, et de son enfant adopté, Gingo.
Sarah Cohen-Scali, à travers les rebondissement de son roman, met en scène une histoire très sombre et met en garde contre les dérives des avancées technologiques et scientifiques actuelles, qui s’il on y prend pas garde, pourrait nous conduire vers un avenir aussi aliénant que celui mis en scène dans Gingo. Un thème certes pas nouveau mais raconté avec efficacité et précision !

ligne-separation

P.O.V ( Point Of View) de Patrick Bard

POV ( Point of View )  aborde un sujet sensible, tabou : l’addiction au cybersexe. L’occasion de poser la question du rapport des ados à la pornographie en passant par le récit d’une descente aux enfers pour l’un d’entre eux. Patrick Bard décrit avec réalisme l’addiction de Lucas, la violence du sevrage et la dure reconstruction. Une lecture percutante, qui ouvre à la réflexion et au dialogue. Indispensable !

ligne-separation

Coeur battant d’Axl Cendres

En dépit d’une thématique qui se prête plus à pleurer qu’à rire, Axl Cendres fait le pari de proposer avec Coeur battant un roman drôle sur un sujet grave. Le ton est pourtant le bon pour parler de la vie et de la mort. L’histoire tient plus du loufoque que du réalisme, avec bon nombre de situations cocasses. Les personnages eux-mêmes sont des personnalités hautes en-couleur qui donnent au récit toute sa saveur. Axl Cendres a fait le choix d’un récit optimiste, d’un roman qui se lit surtout comme un grand hymne à la vie, à l’amour, à l’amitiéUn coup de coeur !

ligne-separation

La trilogie de la Poussière, T1 : La Belle sauvage de Philip Pullman

Le grand retour de Philip Pullman. Une lecture que j’attendais et dont j’ai savouré chacune des 530 pages. La plume de ce conteur hors pair est indéniable et j’ai apprécié chaque ligne de cette incroyable aventure. Pullman a vraiment pris le temps d’installer son histoire et il nous replonge dans son universMalcom est un nouvel héros attachant, curieux, altruiste et courageux qui m’a séduite. J’ai apprécié La Belle sauvage autant comme un préquel d’A la croisée des mondes, qu’une histoire à part entière. Il m’a donné envie de me replonger dans la trilogie éponyme, lut il y a bien longtemps. La critique d’un tel livre n’a pour moi pas de sens, j’ai juste envie de vous dire : foncez, lisez, savourez !

ligne-separation

Royales de Camille Versi

Ce roman « one shot » mélange avec habileté les thèmes de la royauté et du clonage. Avec fluidité, Camille Versi nous fait découvrir le destin de ces princesses clonées qui portent le poids du plus grand mensonge de la monarchie anglaise. C’est tout à la fois l’histoire de la princesse Margaret, des seize clones et le combat de May pour faire reconnaître la singularité de chacune de ses soeurs qui nous passionnent dans cette lecture. Passionnant, bien écrit, cette lecture est une belle découverte.

ligne-separation

Emmurées d’Alex Bell

Emmurées est un roman d’épouvante terriblement efficace qui joue dès le premier chapitre sur nos émotions et parvient à installer très rapidement une ambiance glaçante et terrifiante, qui deviendra de plus en plus glauque à mesure que le récit progresse. Manoir isolé, cousins au comportement étrange, poupées morbides, fantôme d’une cousine décédée et événements teintés de fantastique, Alex Bell a su combiner les éléments pour créer un contexte angoissantCauchemars garantis !

ligne-separation

Emma de Tess Corsac

Alors que les romans apocalyptiques se multiplient, Tess Corsac a fait le choix de raconter comment la société s’organise 90 ans après l’apparition d’Emma, un virus pervers qui fait perdre à l’homme son humanité. Le lecteur suivra Azur, une adolescente de 15 ans, dans ce monde où la peur de perdre son humanité régit le quotidien. A travers son cheminement, ses aventures, l’histoire nous dépeint l’organisation de cette nouvelle société et nous invite à la réflexion autour de ce qui fait notre humanité.
L’histoire est prenante, Tess Corsac nous entraîne dans un monde dont elle détaille précisément le fonctionnement et qui en est d’autant plus crédible. Une histoire fascinante. 

Pour marque-pages : Permaliens.