Emma et Capucine de Jérôme Hamon et Léna Sayaphoun

Age : 12 – 15 ans
Éditeur : Dargaud (2017)
48 pages

Note : 5 out of 5 stars

Acheter en ligne :

Emma et Capucine s’entraînent depuis l’enfance pour devenir danseuses étoiles. Elles s’apprêtent à passer une audition capitale pour entrer dans la plus prestigieuse école de danse de Paris. Mais si Capucine réussit avec succès les auditions, c’est un échec pour Emma. Pour la première fois, les deux soeurs sont séparées. Tandis que Capucine part suivre sa nouvelle formation, Emma décide de prendre une autre voie…

Une magnifique bande-dessinée qui nous plonge dans l’univers de la danse classique.

Emma et Capucine sont sœurs et elles s’entraînent deux heures par jour pour leur rêve depuis de nombreuses années. Malheureusement, seule Capucine parviendra à réussir les très sélectives sélections. Mais elle découvrira aussi la rigueur de sa nouvelle école et la jalousie des autres….De son côté, Emma devra apprendre à accepter l’échec pour pouvoir aller de l’avant.

Une bande-dessinée qui m’a fait découvrir un univers que je méconnaissais. Comme beaucoup de jeunes qui veulent faire de leur passion pour un sport ou un art, un métier, la compétition est rude et les sacrifices énormes. Cette BD le montre bien et rappelle ainsi aux lecteurs que devenir un champion se mérite.

Dans la BD Emma et Capucine, on ne nous cache ainsi rien des épreuves difficiles pour devenir danseuse étoile. L’histoire met en scène avec justesse le quotidien de ces deux jeunes ados qui ne vivent que pour la danse et y consacrent tout leur temps libre. On partage avec elles le stress des compétitions, les rivalités entre danseuses, les échecs, les pleurs et les joies de ce quotidien atypique.

Les personnalités d’Emma et Capucine sont intéressantes. J’ai apprécié que chaque personnage ait une identité propre, qu’ils ne soient pas trop lisse. Emma et Capucine savent se faire entendre voire se rebeller pour donner leur avis.

Emma et Capucine est aussi une bande-dessinée qui interroge sur le rôle des parents dans la formation de ces petits prodiges. La mère des deux adolescentes, qui a échoué à devenir violoncelliste, semble reporter sur ses enfants son rêve. Le père, lui, a plus de recul et offre aux deux jeunes filles une vraie bouffée d’oxygène lorsque la pression devient trop forte. Les parents restent dans un positionnement cependant plutôt positif par rapport à leurs enfants, acceptant facilement leurs choix. Ce n’est malheureusement pas toujours le cas…

Côté illustration, les dessins de Léna Sayaphoun sont magnifiques, très colorés et délicats. Ils donnent à cette bande-dessinée une grâce supplémentaire et s’accordent très bien avec l’univers dont il est question.

En quelques mots :

Une bande-dessinée qui plonge dans l’univers méconnu de la danse classique. En suivant le destin d’Emma et Capucine le lecteur découvre l’histoire de deux jeunes filles qui sacrifient leur temps libre pour vivre plus tard de leur passion. La BD nous dévoile avec justesse le quotidien difficile de ces ados qui aspirent à faire de leur passion, un métier. Les sacrifices, les échecs, les rivalités rythment la vie de nos deux héroïnes. Emma et Capucine interroge aussi sur le rôle des parents dans la formation de ces petits prodiges : quelles limites ne pas franchir ? 
Les magnifiques illustrations de Léna Sayaphoun, colorées et délicates, donnent à cette BD une grâce supplémentaire et s’accordent bien avec l’univers de la danse classique.

Lien pour marque-pages : Permaliens.