Lune et l’ombre, T1 : Fuir Malco de Charlotte Bousquet

Age : 12 – 15 ans
Éditeur :  Gulf Stream (2014)
205 pages

Note : 2 out of 5 stars

Acheter en ligne :

Lune a treize ans et voit le monde en noir et blanc car elle souffre d’une maladie dont nul ne connaît l’origine… Jusqu’au jour où, chez le médecin, l’affiche d’une exposition attire son attention. Pour la première fois depuis longtemps, Lune perçoit de nouveau les couleurs ! Convaincue que le remède à son mal se trouve au musée, la jeune fille décide d’y aller. Mais une ombre malveillante la suit, prête à tout pour l’arrêter. Commence alors pour Lune un voyage étrange. De tableau en tableau, l’adolescente découvrira ses pouvoirs et le secret de son passé…

Trilogie artistique et fantastique, Lune et l’ombre est un récit étrange et original qui a su interpeller mon attention tout au long de ce premier tome. En effet, le récit commence avec la découverte des premiers symptômes de la maladie qui touche Lune, 13 ans : elle ne peut plus voir qu’en noir et blanc. Une maladie qui semble liée à l’arrivée de Malco, le nouveau petit ami de sa mère dans la famille.
La relation entre Malco et Lune reste très floue et très compliquée, mais suggère qu’elle est aussi un peu malsaine même si Charlotte Bousquet ne fournit aucun détail pour le moment. Malco semble être aussi un personnage issu de l’univers fantastique, une sorte de démon qui prive Lune de sa vision en couleur et qui pourchasse la jeune fille à l’infini, dans le train, le musée et même les tableaux qu’elle visite.
Fuir Malco, le premier tome de Lune et l’ombre, porte très bien son nom puisque le texte de Charlotte Bousquet raconte essentiellement le parcours de Lune à Paris et dans ses voyages dans les tableaux, et donc sa fuite.
Le texte est une vraie surprise littéraire et il m’a intéressée. Surtout, il interroge car ce premier tome pose énormément de questions: on veut comprendre le mal de Lune, comprendre ses pouvoirs et aussi savoir qui est vraiment Malco.
Cependant Fuir Malco souffre aussi d’une faiblesse : on le survole un peu. Le texte est pourtant riche en aventures mais comme il y a beaucoup de mystères je n’ai pas réussi à entrer intégralement dans le déroulement de l’histoire. Je suis donc un peu passé à côté du récit parfois. On verra si cette tendance s’améliore dans la suite de Lune et l’ombre.

Lien pour marque-pages : Permaliens.