Pensée assise de Mathieu Robin

pensee-assiseAge :  15 ans et +
Éditeur : Actes Sud Junior  (2015)
85 pages

Note : 2.5 out of 5 stars

Acheter en ligne :

amazon  chapitrepriceminister

 

Depuis un accident de la route, Théo est coincé dans un fauteuil. Il a du mal à supporter le regard des autres sur sa condition et sa relation avec Sofia est tumultueuse. Il n’aspire surtout qu’à une chose : l’embrasser debout…

Pensée assise est un roman qui traite du handicap physique et de l’amour. Théo, le narrateur, est un jeune homme qui a perdu l’usage de ses jambes à la suite d’un accident de voiture. Il a du mal à accepter sa situation et ne supporte pas le regard des autres, entre pitié et fausse amitié. Les filles, il a fait une croix dessus. Jusqu’à ce que Sofia pénètre son quotidien. Elle l’aime de tout son coeur, mais Théo n’a qu’une obsession : l’embrasser debout…et cela pourrait bien lui coûter son histoire.

Pensée assise nous immerge dans les réflexions de Théo et le lecteur sera sensible au regard qu’il porte sur son handicap. Même s’il ne l’accepte pas vraiment, il souffre surtout de l’image renvoyé par ceux qu’ils croisent dans la rue et les lieux publics. Il est devenu solitaire et renfermé. Mathieu Robin témoigne bien du malaise de ce jeune homme et les paroles sont souvent percutantes, le ton abrupt. Pensée assise devient dés lors surtout un roman sur l’acceptation de soi lorsqu’on est différent et casse les préjugés sur la tétraplégie.

L’histoire d’amour avec Sofia apporte d’abord à Théo un nouvel espoir, mais son désir ardent d’embrasser à tout prix sa dulcinée debout, lui coûtera cher et mettra cette relation en péril. Leur histoire est sincère, honnête et très crédible, reflétant bien les craintes qu’un handicapé peut ressentir lorsqu’il est en couple avec quelqu’un dit « normal ».

Si j’ai trouvé que Pensée assise était un roman percutant et offrant un nouveau regard sur la tétraplégie avec un Théo très vindicatif, j’ai aussi eu un peu de mal avec cette forte personnalité. J’ai eu un peu de mal à le trouver sympathique et à le comprendre. C’est un personnage très sombre, un peu de mauvaise foi et grognon. Du coup, il m’a un peu agacé dans sa manière de voir son handicap, même si cette personnalité découle, on le comprend bien, du regard des autres sur lui. De ce fait, ma lecture n’a pas été aussi prenante et marquante que prévue.

En quelques mots :

Pensée assise nous plonge dans les pensées de Théo, un jeune homme devenu tétraplégique à la suite d’un accident de voiture. Vindicatif, il ne supporte pas le regard des autres sur lui et ne fait plus facilement confiance. Amoureux de Sofia, il rêve de l’embrasser debout, quitte à mettre son histoire en danger. Le roman est un témoignage percutant et on découvre comment il peut être difficile de s’accepter lorsqu’on devient handicapé. Néanmoins j’ai eu du mal à accrocher à la personnalité de Théo. Trop sombre, de mauvaise fois, grognon et parfois limite, j’ai eu du mal à m’attacher. Un peu dommage.

A noter que Pensée assise est une nouvelle édition d’un roman du même nom et du même auteur sorti en 2005 dans la collection Ciné-roman de chez Acte Sud Junior. En effet à l’époque, le livre de Mathieu Robin était accompagné d’un court métrage de l’auteur, dont voici un extrait :

 

A propos de Mathieu Robin

Scénariste et réalisateur, Mathieu Robin vit à Montpellier. Après des études de cinéma, il écrit et réalise son premier court-métrage en 1996 et coscénarise en 2004 le long-métrage Les Grandes Personnes (réalisé par Anna Novion et sorti en salles en 2008). En 2005, il novélise pour Actes Sud Junior dans la collection “Ciné-roman” son court-métrage Pensée assise  réédité en 2015 dans la collection Roman Ado. Dysorthographié, l’écriture littéraire demeure complexe pour lui. Il privilégie donc le développement de projets audiovisuels. En 2013, il renoue avec l’expérience littéraire grâce à une commande : la biographie d’un architecte. Cette écriture longue et intense l’enchante et lui permet d’apprivoiser sa dysorthographie. Il repense alors à une histoire qui le hante depuis plusieurs années et écrit Ses griffes et ses crocs.

Lien pour marque-pages : Permaliens.