7, T1 : Entre ciel et terre d’Eric Walters

Age : 12 – 15 ans
Éditeur :  Fleurus (2017)
240 pages

Note : 4 out of 5 stars

Acheter en ligne :

7 petits-fils, 7 missions, 7 destins, 7 romans. À la mort de leur grand-père, DJ, Steve, Spencer, Bunny, Webb, Adam et Rennie reçoivent chacun en héritage une mission. L’occasion pour eux d’en savoir un peu plus sur leur grand-père mais aussi sur eux-mêmes.

Lorsque DJ découvre la mission qui lui revient, il ne doute pas de pouvoir la mener à bien rapidement : gravir une montagne, c’est l’affaire de trois jours tout au plus ! Jeune et sportif, il est fier d’avoir été chargé de répandre les cendres de son grand-père au sommet du Kilimandjaro, et ne veut montrer à personne son appréhension de partir seul pour ce voyage au bout du monde. Mais les ennuis commencent à peine sorti de l’aéroport, et la Tanzanie réserve bien des surprises à DJ…

Le concept de la série « 7 » m’a d’abord fait penser à une autre série qui a connu un très vif succès : U4. En effet, dans « 7« , sept auteurs se sont mobilisés pour incarner un des sept petits-fils de cette grande famille et, à travers les dernières volontés du grand-père, vivre chacun une aventure initiatique. Ici, point de science-fiction et d’ambiance fin du monde, les romans vont nous entraîner au quatre coins du globe avec des héros amenés à voyager pour accomplir leur tâche. Comme dans U4, les romans de la série « 7 » peuvent également se lire indépendamment les uns des autres. J’ai cependant naturellement commencé avec le premier volume publié : Entre ciel et terre. La comparaison avec U4 s’arrêtera cependant là. En effet, après un chapitre inaugural où toute la famille est réunie et présentée, les allusions aux autres membres du périples seront assez limitées voire pas du tout évoquées. Le but de cette série de romans, c’est surtout de nous faire voyager un peu partout dans le monde avec un fil conducteur autour de la figure du grand-père.

Entre ciel et terre, écrit par Eric Walters m’a complètement dépaysé, à l’image de David Junior ( DJ) qui est le héros de cette aventure. Après un premier chapitre qui évoque le décès du grand-père et ses dernières volontés, on se retrouve très vite en Tanzanie (Afrique). DJ s’apprête à monter au sommet du Kilimandjaro mais rien ne va se passer comme il l’avait anticipé.
J’ai bien aimé l’ambiance du roman. Eric Walters nous plonge très vite dans le bain de la Tanzanie avec un jeune héros confronté très rapidement à la population locale, pas forcément sous son meilleure jour. La dynamique est lancée et cela donne au récit de sympathiques rebondissements.  Ensuite on plonge dans le coeur du roman lui-même : l’ascension du Kilimandjaro. Eric Walters nous décrit toutes les étapes, à grands renforts de détails. On s’y croirait et on ne s’ennuie pas du tout à suivre DJ dans sa difficile montée vers le sommet. Lui qui pensait le faire en trois jours va très vite devoir revenir les pieds sur terre!

Entre ciel et terre est un roman résolument initiatique. En effectuant l’ascension du Kilimandjaro, David en apprend plus sur lui-même. Il va aussi pouvoir dire adieu à son grand-père de la plus belle des manières, accompagné par les trois lettres que celui-ci lui a laissé. Le roman porte aussi des valeurs intéressantes :  le dépassement de soi, la persévérance mais aussi l’acceptation de la défaite.

Cette lecture du premier tome m’a enchantée et donne envie de découvrir les autres voyages des sept petits-fils de la famille dans les autres tomes.

En quelques mots :

Une série qui nous permet de voyager à travers les 5 continents de la planète et offre dans chaque roman une aventure initiatique. Dans Entre ciel et terre, direction la Tanzanie. DJ, le héros, s’apprête à faire l’ascension du Kilimandjaro. On plonge très vite dans l’ambiance du pays et on se sent rapidement dépaysé. Grâce à une description très minutieuse des différentes étapes pour atteindre le sommet du Kilimandjaro, Eric Walters nous donne le sentiment de vivre nous même l’aventure. Le personnage de DJ est attachant et j’ai aimé son duo avec Sarah. Enfin, Entre ciel et terre porte des valeurs intéressantes : le dépassement de soi, la persévérance mais aussi l’acceptation de la défaite. Un tome qui donne envie d’en lire d’autres !

Lien pour marque-pages : Permaliens.