#8PM de Jeff Sampson

Age : 15 ans et +
Éditeur :  Milan jeunesse : Macadam (2013)
285 pages

Note : 5 out of 5 stars

Acheter en ligne :

Depuis la nuit où la deuxième Emily de sa classe a été tuée, Emily Webb développe une curieuse double personnalité. Car l’Emily Webb discrète et timide du jour laisse la place à l’Emily Webb de la nuit en quête de sorties, de fêtes, de bagarres et de séduction…
A quoi est dû ce changement qui survient chaque soir à vingt heure ? et si elle n’était pas la seule à se comporter bizarrement ces derniers temps ?

Avec un résumé aussi intrigant, qui rappelle un peu Mr Jeckyll et Mr Hyde de Stevenson, #8PM de Jeff Sampson était un livre que je voulais absolument lire. Je dois tout de suite reconnaître que je n’ai pas été déçue et #8PM m’a tenue en haleine tout au long de l’histoire incroyable que ce roman raconte.
Nous faisons ainsi la connaissance d’Emily Webb : lycéenne discrète, timide et habituée à se cacher du regard des garçons sous des vêtements amples, elle n’est pas vraiment connue pour faire le mur ou pour être de toutes les fêtes. Mais un soir, Emily sent un changement irrépressible. Elle veut séduire, courir, s’échapper, s’amuser et laisser tomber celle qu’elle est le jour. Un changement qui survient tous les soirs à vingt heure, depuis que l’autre Emily de sa classe est morte…Y aurait-il un lien ?
#8PM présente une histoire très surprenante, qui nous emmène sur des sentiers bien singuliers. Nous découvrons en même temps qu’Emily ses transformations et nous assistons à ses conflits intérieurs entre l’Emily du jour et l’Emily de la nuit. Les pages défilent, nous sommes aussi captifs de #8PM qu’Emily l’est de sa transformation. Le mystère s’épaissit et s’éclaircit chapitre après chapitre, sans cesse relancé par les découvertes et les nouvelles interrogations provoquées par ces découvertes. Il n’y a pas à dire Jeff Sampson sait maîtriser les codes de la narration pour retenir le lecteur dans les pages de son !
#8PM nous plonge dans un récit hors-norme qui prend une tournure inattendue au 2/3 du roman. Nous voici confronté à une histoire digne des comics américains comme les X-MENS ou alors qui rappelle la trilogie Instinct de Vincent Villeminot, sans pour autant être semblable.
J’ai bien sûr aussi adoré cette bipolarité de la personnalité d’Emily, le personnage tout entier qu’elle incarne. C’est une héroïne très attachante dans lequel je me suis bien identifiée car elle me faisait penser un peu à moi, il y a maintenant un moment. Cette transformation d’Emily du jour en Emily de la nuit, c’est un peu ce que beaucoup d’adolescent(e)s vivent lorsqu’ils grandissent, même si les écarts ne sont pas toujours aussi marqués.
Les personnages qui entourent Emily comme sa demie-soeur Dawn ou sa meilleure amie Megan sont aussi des personnages attachants et indispensables au récit mais pour le moment ont les connaît encore que partiellement. Ils apportent cependant à l’histoire un autre regard, souvent amusant, sur cette Emily qui se transforme.
#8PM est un roman à l’histoire haletante, à l’héroïne aussi intrigante que captivante et à l’action aussi dynamique que le mystère qui entoure ce récit est grand. Le premier tome d’une trilogie intéressante, à ne pas manquer.

Lien pour marque-pages : Permaliens.