A découvert d’Harlan Coben

Age : 15 ans et +
Éditeur :  Pocket jeunesse (2012)
285 pages

Note : 5 out of 5 stars

Acheter en ligne : 

Mickey Bolitar est désemparé depuis que sa nouvelle petite amie, Ashley, a disparu. Et cette vieille-femme surnommée la chauve-souris qui lui déclare que son père ne serait pas mort !?
Accompagné de ses deux nouveaux amis de lycée, Mickey Bolitar décide de retrouver Ashley, quitte à se fourrer dans une enquête mortelle…

Harlan Coben, le nom ne vous est sûrement pas inconnu mais qu’il se retrouve sur un livre jeunesse, là ça vous intrigue peut-être. Oui, le célèbre auteur de roman policier a qui l’on doit le fameux Ne le dis à personne (adapté au cinéma) a décidé avec A découvert de faire de la vedette de son nouveau sa nouvelle série, un adolescent de 15 ans à l’histoire peu banale. Mickey Bolitar est un adolescent presque comme tout le monde à ceci près que son père est mort, sa mère est une junkie, qu’il habite chez son oncle Myron et surtout que sa petite amie Ashley, a disparu dans de biens curieuses circonstances. Oui vraiment presque comme tout le monde…
Personne ne semble d’ailleurs s’émouvoir de cette disparition alors c’est Mickey et ses deux amis Ema et Spoon qui vont mener l’enquête. En chemin il vont malheureusement se retrouver confrontés à une situation qui les dépasse largement et c’est leur vie qui va se jouer.
Harlan Coben, en littérature jeunesse, il n’y a pas à dire, c’est très séduisant. Bien sûr, les ados n’ont pas l’exclusivité du récit puisqu’A découvert a également été publié chez les adultes (chez Fleuve Noir). Il n’empêche que mettre ce polar noir et un peu glauque chez un éditeur pour ados, c’est une idée lumineuse et un très bon pari.
Dés les premiers chapitres d’A découvert, le lecteur s’attache au jeune adolescent qu’incarne Mickey Bolitar et se prend à l’histoire. Captivé par les péripéties et l’avancée des investigations de nos jeunes enquêteurs, il devient vite impossible de lâcher le roman.
Harlan Coben a une véritable fluidité dans son écriture, parvient avec brio à analyser les pensées de son héros et surtout à mettre en scène les différents événements d’un quotidien plus ou moins banal.
On plonge sans problème dans l’histoire d’A découvert et on ne ressort la tête du livre que la dernière page tournée. Une fin que l’on peut signaler comme très très ouverte, qui ne laisse aucun doute sur l’envie d’Harlan Coben de continuer l’aventure avec Mickey Bolitar. ça tombe bien car le lecteur en reprendrait bien pour un tour !
A découvert est donc un roman policier particulièrement adapté aux lycéens, qui n’auront aucune difficulté à s’identifier, s’attacher et à suivre Mickey Bolitar et ses deux compères dans leur histoire. Une belle passerelle vers la littérature des adultes.

Lien pour marque-pages : Permaliens.