Abracadabra Amanda d’Olivier Pouteau

Age : 9 – 12 ans
Éditeur :  Le Rouergue : doAdo (2014)
130 pages

Note : 4 out of 5 stars

Acheter en ligne :

Profitant d’une coupure de courant, Léonard vole un morceau d’Amanda en pleine représentation de son spectacle de magie !
Lorsque l’enquête policière commence et Léonard a bien du mal à cacher son stress d’être identifié comme coupable…Seulement comment faire pour rendre la boîte en toute discrétion ? Et d’ailleurs, Léonard en a-t-il vraiment envie ?

Il fallait y penser !
Lorsque j’ai découvert le résumé très loufoque d’Abracadabra Amanda je me suis dis que l’idée d’Olivier Pouteau était à la fois originale, drôle et sacrément gonflée. Enfin, c’est surtout Léonard, le héros de ce roman, qui est gonflé. Mais à vrai dire, on ne lui en veut pas trop car l’histoire d’Olivier Pouteau est vraiment truculente, pittoresque.
Tout commence quand Léonard revient en catimini avec l’une des boîtes du spectacle de magie. Il a volé la partie qui contient notamment le coeur d’Amanda. Si la jeune fille se porte comme un charme, l’affaire est sérieuse pour l’inspecteur Brouillard. Encore plus sérieuse lorsque des lettres avec des demandes loufoques commencent à arriver. Problème pour Léonard : s’il a bien la boîte et redoute de se faire prendre, ce n’est pas lui l’auteur des messages ! Et chaque jour qui passe l’enfonce un peu plus…
Dans Abracadabra Amanda, nous allons suivre à la fois le quotidien de Léonard et la découverte incroyable du pouvoir de la boîte ( je ne vous en dis pas plus…) mais aussi la nouvelle existence d’Amanda et les curieuses demandes de son prétendu kidnappeur. Sans oublier Eliott et Tom, les deux meilleurs amis de Léonard, qui mènent aussi leur enquête.
Olivier Pouteau, avec Abracadabra Amanda, propose une histoire très riche. Il parle à la fois du sentiment de culpabilité dans son roman, mais aussi de la mort car Léonard a perdu sa mère et la boîte va avoir un lien dans tout ça…C’est très bien fait. Du coup, cette lecture très amusante, contient aussi une bonne part d’émotion, de tendresse, avec cette disparition trop brutale de la mère de Léonard.
Abracadabra Amanda est ainsi une lecture plaisante, divertissante et sympathique, qui flirte avec les limites du réel et intègre la magie dans notre monde bien trop raisonnable. Mais le livre n’oublie pas non plus l’émotion et aborde de manière intelligente la question de la mort et du souvenir. Un livre sensible où le polar, le fantastique, l’humour et le récit de vie se mêle dans un savoureux mélange. Sans oublier une écriture soignée avec quelques belles images…

Lien pour marque-pages : Permaliens.