L’Adorateur de Monika Feth

Age : 15 ans et +
Éditeur: Hachette Jeunesse : Black Moon (2013)
450 pages

Note : 5 out of 5 stars

Acheter en ligne :

La mère de Jette est harcelée par un stalker. La célèbre auteur de romans policiers est bientôt obligée de partir mais ce sont Jette, Merle et son ami Tilo qui se retrouvent bientôt dans une situation dangereuse. De son côté, le commissaire Bert a bien du mal à trouver des indices pour confondre le stalker…quelle sera l’issue de ce thriller menaçant ?

Déjà le quatrième roman mettant en scène Jette, son amie Merle, sa mère Imke Thalheim et le commissaire Bert dans une situation encore dangereuse et menaçante où le coupable en fera d’abord voir de toutes les couleurs à nos héroïnes…
Ainsi, après Le Cueilleur de fraises, Le Peintre des visages et Le voleur d’éclats, voici donc le nouveau polar noir de Monika Feth. On retrouve l’ambiance très sombre des précédentes histoires et l’intrigue nous tient rapidement en haleine.
Comme pour les précédents volumes, Monika Feth axe L’adorateur, sur la psychologie. Elle alterne les points de vue de ses différents personnages sur l’histoire pour la faire progresser et nous plonger au coeur même de l’intrigue. Le roman est glaçant et on est en immersion totale le temps de notre lecture.
D’ailleurs, je trouve ce procédé d’alternance de la parole vraiment intéressant car il offre des regards variés sur les mêmes événements et permet de s’attacher beaucoup plus rapidement aux multiples personnages. Il permet aussi de beaucoup mieux les comprendre, les saisir. C’est particulièrement le cas avec le personnage du stalker : Manuel, dont Monika Feth montre avec justesse toute la folie de ce personnage. Pour autant, comme nous pénétrons dans sa tête il paraît moins antipathique et abominable, beaucoup plus humain. Surtout, on éprouve pour lui une certaine compassion malgré l’horreur de ses actes.
Et puis, en passant d’un personnage à un autre, l’histoire prend beaucoup plus de consistance car elle ne se focalise pas uniquement sur un ou deux personnages principaux, et montre le quotidien de chacun avec l’arrivée du stalker dans leur vie. En effet, Imke n’est pas la seule victime du stalker mais aussi les personnes qui l’entoure. On a ainsi le sentiment de lire un roman très riche, très complet, qui fait le tour de son sujet et nous plonge intégralement dans l’histoire.
Par ailleurs, L’adorateur, est un thriller convainquant et passionnant, que nous emmène de chapitre en chapitre dans une histoire inquiétante dans laquelle on devient vite captif. Pris par le rythme de l’histoire, les péripéties, les différents (més)aventures des personnages principaux, les pages défilent et l’histoire se tisse. C’est un très bon polar pour ados-adultes qui se targue aussi d’une bonne dose de psychologie rendant très convainquant l’histoire et les personnages.
Enfin Monika Feth propose avec L’adorateur un suspens bien maîtrisé qui tiendra le lecteur en haleine de la première à la dernière page ! J’ai déjà hâte de lire un nouveau polar avec Jette, Merle, Imke et le commissaire Bert !

Lien pour marque-pages : Permaliens.