Le Baiser de l’ange, T2 d’Elisabeth Chandler

Age : 12 – 15 ans
Éditeur :  Hachette jeunesse : Black Moon (2010)
240 pages

Note : 4 out of 5 stars

Acheter en ligne : 

Tristan est mort depuis 4 semaines et Ivy a encore du mal à l’oublier. Pourtant, elle se sent de plus en plus attirée par son nouveau « presque-frère », le mystérieux Gregory. Pendant ce temps là, Tristan, aidé de Lacey tente de comprendre pourquoi il a été tué. Il cherche aussi à rentrer de nouveau en contact avec Ivy, par le biais du petit frère de celle-ci, Philip ou d’un ami, Will…

Ce second tome de la trilogie appelée Le Baiser de l’ange se relève tout à fait satisfaisant même si je n’irais pas jusqu’à dire génial. En effet, j’ai bien entendu continué à m’accrocher aux personnages et j’ai également aimé la suite de l’histoire d’Ivy et Tristan mais je dois tout de même signaler qu’au début, j’ai eu du mal à rentrer dedans. Un sentiment qui s’est toutefois estompé lorsque j’ai atteins la centaine de pages. Là, tout d’un coup, on se laisse de nouveau prendre par le récit, et ça devient bien plus passionnant. En relisant la critique du tome 1 du Baiser de l’ange, je me suis aperçue que ça m’avait fait exactement le même effet.
Au final, le roman est à mon avis correct sur tous les plans. Il est clair qu’il ne faut s’attendre à rien de révolutionnaire au niveau de l’écriture ou de l’originalité de l’histoire mais la trilogie du Baiser de l’ange fait partie de ces livres que l’on a tout de même envie de lire parce que justement le style est aéré, l’histoire agréable et les personnages crédibles et attachants.
Le roman est très centré sur les sentiments d’Ivy à l’égard de Gregory : la jeune fille ne sait pas trop comment réagir face à la séduction de son « presque frère ». Il sera aussi beaucoup question des tentatives de Tristan pour aider Ivy et surtout lui redonner la Foi. Ce qui fait tout le suspens du second tome du Baiser de l’ange c’est le danger qu’encours Ivy tandis que Tristan commence petit à petit à trouver des clés pour résoudre son meurtre car on ne peut plus dans ce tome, parler d’accident. Un suspens aussi entretenu grâce aux personnages ambigus et troublants comme Gregory ou Erix, ou grâce aux amis d’Ivy comme Beth et Suzanne. Si bien que la fin vient nous laisser sur notre faim, une fois de plus et enclenche de nombreuses pistes pour l’ultime et dernier tome de la trilogie. Cela fait un peu de bien et permet de palier à l’impression que ce second tome du Baiser de l’ange s’essoufflait et permet de dire que le dénouement se fait maintenant attendre pour le lecteur frustré.

Lien pour marque-pages : Permaliens.