Birth Marked de Caragh M. O’Brien

Age : 15 ans et +
Éditeur :  Mango jeunesse (2011)
400 pages

Note : 4 out of 5 stars

Acheter en ligne : 

Gaia habite Wharfton et sert l’Enclave. Chaque mois, elle aide sa mère Bonnie à accoucher les femmes de son secteur et à donner les trois bébés demandés par l’Enclave. Mais un jour, alors qu’elle rentre de son premier accouchement effectué par elle seule, elle apprend que ses parents ont été arrêtés et emmenés à la prison de l’Enclave. La jeune fille est sous le choc et surtout, elle ne comprend pas ce qu’il se passe. Un mystérieux ruban, aux signes étranges, que Gaia vient de recevoir de sa mère, semble être au cœur de cette arrestation. L’Enclave veut absolument le récupérer et cela va mettre la vie de Gaia en danger car la jeune fille est prête à tout pour sauver ses parents de la mort…

Un roman d’anticipation qui révèle bien des surprises au cours de la lecture, tel est ce que je retiens de ma lecture du premier tome de Birth Marked : Rebelle. En effet, au départ je me suis dit que le livre n’allait sans doute pas innover beaucoup dans le genre et simplement raconter comment une fille qui vit du mauvais côté, décide de se rebeller. Mais pas du tout ! ou plutôt, Birth Marked est bien plus que ce schéma ultra-conventionnel.
En effet Gaia ne tente pas de se rebeller contre le pouvoir en place en rejoignant un groupe de rebelles, mais au contraire, elle entre dans la gueule du loup et cherche en premier lieu à sauver ses parents. Dés lors toute l’histoire de ce premier tome est consacrée à la recherche de sa mère et de son père ainsi qu’au déchiffrement du code ultra-complexe du ruban donné par sa mère à une amie, peu avant son arrestation et qui intéresse tant l’Enclave.
J’ai trouvé que Rebelle, signé par Caragh M. O’Brien, auteur inconnue, était très dynamique et passionnant. Dés le deuxième chapitre sinon même le premier, on est plongé dans l’action annoncé par le résumé. A partir de ce moment, on ne s’ennuie pas malgré quelques longueurs sur la fin. La personnalité de Gaia n’est pas encore bien dessinée mais elle devrait s’affirmer dans le prochain tome. Plusieurs personnages secondaires interviennent dans l’histoire mais ils sont peu nombreux et surtout l’histoire reste très centrée sur Gaia, ce qui est pour moi un atout car on ne se perd pas dans la lecture. On pourrait tout de même mentionner la place récurrente du sergent Grey, celui qui arrête la jeune fille, dont l’histoire est complexe, qui devrait intervenir plus encore dans la suite et dont je vous réserve la surprise…
Ainsi Birth Marked avec Rebelle m’a conquis et j’attends la suite, Bannie, avec impatience pour voir si Caragh M. O’Brien tient ses promesses et continue de jouer dans l’originalité malgré les côtés parfois prévisibles du livre, compensés par d’autres, plus surprenants et inattendus. Une dystopie prometteuse que Lirado va continuer de suivre avec intérêt !

Lien pour marque-pages : Permaliens.