Capitaine Rosalie de Timothée de Fombelle et Isabelle Arsenault

Age : 9 – 12 ans

Éditeur : Gallimard jeunesse ( 2018 )

65 pages

Note : 5 out of 5 stars

amazon


1917. La Première guerre mondiale fait rage mais paraît un peu lointaine pour la jeune Rosalie, cinq ans et demi. Son père au front, sa mère qui travaille à l’usine et elle, en mission spéciale. On croit qu’elle rêve et dessine en attendant le soir mais Rosalie, comme les soldats, est capitaine et elle a un plan.

Tendre.
C’est le premier mot qui vient à l’esprit après la lecture de Capitaine Rosalie, un roman pour les petits et grands écrit par Timothée de Fombelle. Un mot paradoxal quand on songe à l’histoire ( et l’Histoire) dont il est question. La Première guerre mondiale, comment en parler aux plus jeunes ? Comment raconter l’horreur sans heurter ? Timothée de Fombelle a trouvé la réponse et le résultat est saisissant.

Cette petite fille, Rosalie, du haut de ses cinq ans et demi nous parle de son quotidien. Elle assise au fond de la classe, oubliée des autres élèves et du maître. Elle qui écoute sagement sa maman lui lire les lettres envoyées par son père depuis le front. Elle qui se doute bien qu’il se passe des choses graves et qu’on minimise la situation (elle ne doit pas s’inquiéter alors qu’elle sait qu’il y a des problèmes). Rosalie est une petite fille attendrissante et touchante. Sa mission secrète nous interpelle. Quel est le plan de cette petite fille bien ordinaire et bien sage ? Le suspense monte petit à petit pour le lecteur et la découverte de cette mission secrète crée la surprise. Bien trouvé Monsieur de Fombelle! 

Capitaine Rosalie est aussi un album qui nous séduit dans sa forme. L’écriture fine, poétique et juste de Timothée de Fombelle, les illustrations pleines de douceur et lumineuses d’Isabelle Arsenault, très loin des la violence de la Première guerre mondiale. Entre les lignes, le lecteur découvre et comprend pourtant tout de cette réalité et de l’horreur de la guerre. Une vraie réussite.

En quelques mots :

Sortie à l’occasion du centenaire de la fin de la Première guerre mondiale, Capitaine Rosalie est une formidable réponse à tous ceux qui cherchent à parler aux plus jeunes de cette page sombre de l’Histoire. Un album tendre dans lequel on suit une petite fille de cinq ans et demi, Rosalie, en mission secrète. Le suspense se forme rapidement autour de cette mission spéciale, tandis que la jeune fille raconte aussi son quotidien. La surprise sera totale pour le lecteur lorsqu’il découvrira le plan de Rosalie. Au delà du fond, c’est aussi la forme qui plaît dans l’album Capitaine Rosalie : l’écriture fine, poétique et juste de Timothée de Fombelle, les illustrations douces et lumineuses d’Isabelle Arsenault. De bout en bout on est séduit, touchés par la tendresse qui se dégage de ce livre. Une vraie réussite.
Lien pour marque-pages : Permaliens.