Carbon Diaries 2015 de Saci Llyod

Age : 12 – 15 ans
Éditeur :  Pocket jeunesse ( 2012 )
330 pages

Note : 4 out of 5 stars

Acheter en ligne :

Suite à une violente tempête qui a fait de nombreux mort, l’Angleterre a décidé de mettre en place une restriction des émissions de dioxyde de carbone, afin de réguler la planète et réduire l’effet de serre. Laura Brown voit alors son quotidien complètement bouleversé et raconte dans son journal comment son existence mais aussi celle des villes (et en particulier Londres) sont modifiées…

Des journaux intimes il en existe de toutes les sortes et pour tous les goûts. En voici un qui sort du lot puisque les événements qui y sont racontés se passent dans un futur plus que proche et plus que probable. Autant le dire dés le départ, Carbon Diaries 2015 va vous faire froid dans le dos, surtout que Saci Llyod a su inventer un récit de tout pièce qui dés les premières pages sonne crédible. Le sujet est d’actualité pour notre époque qui a conscience des dangers de l’effet de serre sur l’environnement, constate chaque jour des accidents climatiques et un vrai dérèglement de la planète.
Dans Carbon Diaries 2015 nous assistons donc, au côté de Laura Brown, à la mise en place de la restriction du carbone. Cette restriction doit amener les gens à réduire de 60% leur consommation. Aucune transition pour y arriver, le passage est direct car l’enjeu est vital : dorénavant les gens vont devoir vivre avec 200 points carbone par mois et autant le dire tout de suite, il va vite falloir faire une croix sur l’ordinateur, la télévision ou la voiture. Sans oublier tous ces autres objets du quotidien dont on ne soupçonne pas la quantité d’énergie et de C02 qu’ils dépensent. Une vraie révolution écologique qui va laisser des traces !
Laura Brown dans son journal va donc constater jour après jour les bouleversements qui se produisent dans sa ville, au lycée mais surtout dans sa famille. Celle-ci va se déchirer entre discours écologistes, nostalgie de « l’ancien monde » et crises diverses…c’est rude pour la jeune fille qui a déjà du mal à se faire à toutes ces restrictions.
Certains trouveront peut-être que Laura Brown est une fille un peu trop pourrie gâtée qui passe son temps à se lamenter, au début, de cette restriction, mais je ne peux m’empêcher de me dire que sans doute j’aurais réagit comme elle, regrettant ma vie d’avant, mon ordinateur, ma télévision et les voyages. En fait, dans Carbone Diaries 2015, l’héroïne ne se veut pas attachante (même si elle le devient) mais représentative de notre génération : on ne me fera pas croire que du jour au lendemain nous serions prêts à abandonner tous les appareils technologiques qui composent notre quotidien, sans broncher. Même les adultes sont tous aussi bouleversés que les jeunes, parfois même plus. Cependant, on notera qu’au cours de l’histoire, Laura va grandir et se faire peu à peu à cette existence. Elle suit une évolution lente et progressive, tout simplement le chemin de l’acceptation.
Au fur et à mesure de ma lecture de Carbon Diaries 2015, je me suis donc prise à l’histoire et j’ai été bluffée par la capacité de Saci Lloyd a raconté ce recit à la fois futuriste et très crédible. C’est loin d’être dramatique mais certains événements vécus sont dûrs parce qu’on sent tout au long de la lecture que ce qui est conté aujourd’hui, pourrait bien devenir notre réalité demain. Les habitants vont devoirs faire face à de nombreux accidents climatiques dramatiques : inondations, tempêtes, sécheresses, maladies…les épreuves se succèdent pour la population.
Carbon Diaries 2015 est donc un journal peu ordinaire, où le tragique se mêle au ton humoristique, 100% British, adopté par Laura Brown lorsqu’elle écrit. Il sera question d’amour et de parents pour beaucoup dans cette histoire mais avec un fil conducteur tellement différent de d’habitude que l’on trouvera pas que c’est cliché.
A noter que Carbon Diaries 2015 se déroule sur toute l’année 2015 et sera suivie d’une suite, Carbon Diaries 2017…où nous auront donc l’occasion de voir comment le quotidien de Laura Brown a évolué après que nous l’aillions quittée un soir de 31 décembre 2015, à notre grand regret.
Sans doute le roman d’anticipation le plus réaliste et actuel de notre époque !

Ce roman, en accord avec l’histoire, est édité sur du papier recyclé qui ne nécessite qu’un dixième de l’énergie nécessaire d’habitude à la production de papier. Ce qui donne un livre plus souple mais pas pour autant plus fragile.

Lien pour marque-pages : Permaliens.