Chasseur d’orages d’Elise Fontenaille

Age :  12-15 ans
Editeur : Rouergue : doAdo ( 2009)
90 pages

Note : 3 out of 5 stars

Acheter en ligne : 

Le grand-père d’Herb, John, vient de mourir et pour le jeune garçon qui a passé toute sa vie avec lui, le coup est dur. Mal à l’aise avec son père et sa belle-mère, il décide de fuguer pour aller déposer les cendres du défunt sur les Lightning Fields, montagnes aux Etats-Unis. En chemin il rencontre Mina, Moon et Blondie, trois personnages atypiques qui décident de l’accompagner dans son périple à bord d’un vieux van. 2500 kilomètres de déserts et de forêts à parcourir et des rencontres, des amitiés qui se nouent…

Elise Fontenaille, connue chez les adultes, publie avec Chasseur d’orages son premier récit pour adolescents. Il s’agit d’une sorte de road movie comme on les aime où les héros atypiques et en décalage avec leurs mondes respectifs cherchent du réconfort dans un objectif précis : ici, déposer les cendres du grand-père du narrateur, Herb.
Garçon qui ne supporte pas le ghetto de riches dans lequel il vit, ni sa nouvelle existence avec son père et sa belle-mère, il est un passionné, à l’image de son grand-père, de la nature. Cette route, sera l’occasion pour lui de continuer à vivre malgré sa peine mais aussi de connaître son premier émoi…
Si quelques situations semblent un peu clichées ou incroyables, comme la facilité avec laquelle Herb se lie d’amitié avec Moon, Mina et Blondie, le texte reste un petit bonheur qui se lit d’une traite et très rapidement.
Le voyage, est un moment de découverte et d’apprentissage pour chacun où les véritables natures se dévoilent à l’intérieur du van. L’ensemble est sensible et captivant.
Le livre est à mon goût un peu trop court et s’apparente plus à une nouvelle qu’à un roman, car on n’a pas le temps de bien découvrir chaque personnage et les ellipses s’enchaînent. Mais c’est aussi ce qui fait toute la puissance et la saveur de Chasseur d’orages.

Lien pour marque-pages : Permaliens.