Cible K, T2 : L’Enlèvement d’Harry Edge

Age :  12  – 15 ans
Éditeur : Hachette jeunesse (2011)
350 pages

Note : 5 out of 5 stars

Acheter en ligne : 

Megan vient juste d’avoir dix-huit ans et de prendre la tête de Kite Industries après avoir partagé ses actions avec Luke, lorsqu’elle est enlevée par le FLB. Ce groupe qui lutte pour la démocratie en Birmanie souhaite que Kite Industries cesse ses activités dans ce pays mais l’affaire se complique. Luke se lance à la recherche de Mégan tandis que lui-même est contacté par une certaine Céline Michel, qui prétend être la dernière amante de Jack Kite. Piège ou vérité ? La course contre la mort commence.

Le premier tome de Cible K : L’Accident était un concentré d’actions et de rebondissements en tout genre. Le tome 2 en est exactement le reflet et ne laissera donc pas au lecteur le temps de reprendre son souffle. En à peine trois chapitres, le ton est donné et c’est partie pour des voyages au quatre coins du monde : des Etats-Unis à la Birmanie en passant par l’Angleterre et la France.
Avec un scénario bien rodé, Harry Edge propose dans ce second tome de Cible K une histoire digne des films d’actions que l’on connaît bien et le roman continue de me rappeler la bande dessinée Largo Winch. Le style est clair, ponctué de dialogues, les personnages sont instinctifs, à la psychologie sommairement dressée mais assez crédible pour l’histoire.
Quelques scènes ou révélations sont assez prévisibles mais dans l’ensemble ce second tome de Cible K est plutôt satisfaisant pour les amateurs du genre qui aiment les livres où il se passe des choses.
Cible K promet une suite intéressante que j’ai déjà hâte de lire car on accroche mine de rien bien à ce livre et on se laisse aisément prendre par l’histoire.
Harry Edge offre une lecture dynamique où l’enlèvement de Mégan occupe une place centrale. L’auteur accorde également beaucoup d’importance non seulement à Luke, ce qui est normal, mais aussi à Ethan le petit ami de Mégan, dont le rôle devient plus important au fil des chapitres.
En résumé, toujours situé entre le livre et le film, Cible K est un concentré d’énergie que les ados, surtout les garçons, apprécieront tout de suite.

Lien pour marque-pages : Permaliens.