Mon Coeur qui bat si fort d’Alf Kjetil Walgermo

Age : 12 – 15 ans
Éditeur : Bayard jeunesse (2014)
230 pages

Note : 4 out of 5 stars

Acheter en ligne :

A 13 ans et demie, Amanda tombe pour la première fois amoureuse. Il s’appelle David, toutes les filles sont attirés par lui, alors comment faire pour qu’il la remarque. Jenny, sa meilleure amie, l’aide à trouver confiance en elle et bientôt le rêve se réalise.
Mais alors qu’elle s’apprête à embrasser David pour la première fois, Amanda s’effondre. Lorsqu’elle se réveille un peu plus tard, c’est la dégringolade. En effet, Amanda apprend qu’elle souffre d’une malformation cardiaque et qu’elle va devoir être opérée pour recevoir un nouveau coeur. Comment continuer de croire en l’amitié, l’amour, la vie quand on flirte chaque jour avec la mort ?

C’est un beau roman que Mon coeur qui bat si fort. Un roman simple, sans grande surprise mais au contenu émouvant.
Au départ, on lit une simple histoire de coeur entre deux adolescents. Se rencontrer, tomber amoureux sans savoir si c’est réciproque, se chercher, se rapprocher, devenir amis, sortir ensemble, s’embrasser…
Première partie.
Et puis la deuxième partie de l’histoire commence : le coeur qui part en déroute, la maladie, le corps qui s’affaiblit, l’attente d’une greffe. Le regard sur le monde, sur la vie change au même rythme que le regard des gens sur ce qu’on est devenu. Alors le roman Mon coeur qui bat si fort se charge d’une plus forte émotion et l’histoire ressemble de moins en moins à une bluette.
Le lecteur accompagne Amanda dans chacune des étapes de son récit. L’amour, l’amitié et la maladie se combine dans ce roman qui nous rappellera sans doute à certains Nos étoiles contraires, même si je ne suis pas sûre qu’on puisse comparer les deux car ils sont très différents.
On s’attache aux personnages et on suit avec intérêt l’évolution de leur trajectoire. Le livre reste le plus souvent optimiste malgré le regard négatif d’Amanda sur sa maladie.
On pourra cependant reprocher à Mon coeur qui bat si fort de ne pas pousser assez loin l’exploration de la psychologie des personnages face à une telle situation. C’est notamment le cas pour Amanda car même si son histoire est touchante, je suis passée un peu au dessus d’elle à certains moments. Quant à Jenny et David je les trouvais un peu superficiels, stéréotypés.

En conclusion, Mon coeur qui bat si fort est un roman intéressant comme première approche de la maladie, du handicap à l’adolescence, qui parlera sans doute encore plus aux adolescents qui connaissent des personnes, ou doivent vivre, avec une malformation cardiaque. Une très belle histoire.

Lien pour marque-pages : Permaliens.