Cupcakes et compagnie, T1 : La gourmandise n’est pas du tout un vilain défaut de Lisa Papademetriou

Age : 9 – 12 ans
Éditeur :  Hachette jeunesse (2015)
260 pages

Note : 3 out of 5 stars

Acheter en ligne :

En ce moment, la vie d’Hayley part de travers : ses parents ont divorcé, sa mère cherche du travail et elle habite chez sa grand-mère. Mais pour soulager ses maux, rien de mieux que de se lancer dans la préparation de délicieux cupcakes. Seulement, lorsque sa meilleure amie Artie commence à s’éloigner, Hayley comprend que les cupcakes ne seront pas suffisant pour sauver leur amitié…

En lisant la quatrième de couverture de ce premier tome de Cupcakes et compagnie, et en voyant sa première de couverture illustrée par d’appétissant gâteaux, je n’ai pas pu m’empêcher de penser à la série phare de chez Nathan jeunesse : Les Filles au chocolat. Ma lecture a confirmé mon impression et on peut dire que ce premier tome de Cupcakes et compagnie ne fait pas franchement dans l’innovation en reprenant les ingrédients qui ont bien fonctionné pour la série de Cathy Cassidy.

Ainsi, l’héroïne imaginée par Lisa Papademetriou a 12 ans et vient de vivre le divorce compliqué de ses parents. Elle habite dorénavant avec sa mère et sa petite soeur chez sa grand-mère, qui tient un salon de thé. Elle voit son père le weekend et va bientôt faire la connaissance de la nouvelle petite amie de celui-ci…Ajoutez à ça une amitié qui s’effrite avec sa meilleure amie Artie, une histoire d’amour un peu compliquée et quelques cupcakes réalisés pour surmonter les difficultés, et vous aurez là un rapide tableau du contenu de La Gourmandise n’est pas du tout un vilain défaut.

Comme moi, vous sentez l’inspiration forte de la série Les Filles au chocolat… Mais se sera peut-être aussi l’unique reproche que l’on fera à cette série qui, comme d’autres avant elles, tentent de surfer sur une vague qui plaît aux adolescents. La série Cupcakes et compagnie sera donc logiquement conseillée à tous ceux qui ont déjà savouré la série de Cathy Cassidy car on y retrouve l’ambiance sympathique et les problèmes d’ados qui ont fait le succès de la série Les Filles au chocolat.

Ce premier tome de Cupcakes et compagnie remplit par ailleurs son office avec un roman facile à lire et qui nous fait passer un bon moment, nous détend. Hayley est une héroïne attachante et on pénètre dans sa vie avec une facilité déconcertante. Hayley aborde les difficultés de son quotidien avec humour et elle dédramatise beaucoup aussi. L’ensemble permet aux lecteurs de s’identifier facilement à elle.
En bonus, on appréciera les recettes de cupcakes, très alléchantes, glissées entre les chapitres et qui jouent un rôle important dans l’histoire, mine de rien !

En quelques mots :

Ce premier tome de Cupcakes et compagnie fait furieusement penser à la série à succès Les Filles au chocolat, publiée aux éditions Nathan jeunesse. On fait ainsi connaissance de la jeune Hayley, 12 ans, qui après le divorce de ses parents s’est installée avec sa mère et sa soeur chez sa grand-mère. Cette dernière tient un salon de thé et Hayley, lorsqu’elle est un peu déprimée, confectionne des cupcakes.
Si la série n’est pas très originale, elle remplit son office et propose une histoire agréable et sympathique. Les jeunes lecteurs n’auront aucun mal à s’identifier à cette héroïne attachante et à pénétrer dans son univers. L’humour est au rendez-vous, par petites touches. Le plus de cette série, c’est les recettes, très alléchantes, de cupcakes, glissées entre les chapitres.
Pour tous ceux qui ont adoré Les Filles au chocolat de Cathy Cassidy.

Lien pour marque-pages : Permaliens.