La Dame en Noir de Susan Hill

Age : 15 ans et +
Éditeur : L’Archipel (2012)
225 pages

Note : 5 out of 5 stars

Acheter en ligne : 

Jeune notaire Londonien, Arthur Kipps aspire à monter les échelons. Un matin, son employeur lui demande d’aller régler les affaires d’une vieille femme de 87 ans, Mme Drablow, qui vient de mourir. Arthur Kipps se rend alors dans la petite ville de Crythin Gifford où le mystère et la crainte semble planer sur les habitants dés qu’il évoque le manoir…Lors de l’inhumation, Arthur remarque la présence d’une femme, tout de noir vêtue, le visage rongée par la maladie. Cette dame en noir, il l’appercevra à plusieurs reprises aux abords du manoir, tandis que des phénomènes paranormaux ébranlent à jamais le jeune homme…

Conte fantastique, La Dame en noir de Susan Hill est un texte dont le style et l’ambiance m’a beaucoup rappelé les propres contes de Maupassant et du XIXème siècle en général (Edgar Allan Poe par exemple).
L’histoire commence dans le salon d’Arthur Kipps, entouré de sa femme et de ses enfants, bien après les événements relatés. La famille s’amuse à raconter des histoires de fantômes mais lorsque vient le tour d’Arthur, il préfère fuir. Quelques heures plus tard, il prend la résolution d’écrire son histoire de fantômes, auquel il s’est retrouvé confronté il y a des années et dont les marques sont encore bien présentes…Et c’est ainsi que nous retrouvons Arthur Kipps, en jeune Londonien naïf et innocent, dont la vie va prendre un brusque tournant avec l’affaire Drablow…
L’ambiance qui règne dans La Dame en noir de Susan Hill nous prend à la gorge dés les premiers instants, Crythin Gifford respire la méfiance et la crainte dés lors que le jeune homme évoque le manoir. Les voix se taisent, les regards se détournent, les pas se pressent pour échapper aux questions. Arthur et le lecteur sont intrigués : que cachent les habitants ? Il commence à se faire une idée lorsque surgit cette mystérieuse dame en noir, un peu partout où il va….
Ne voulant pas croire aux rumeurs folles et aux contes de bonnes femmes, Arthur Kipps insiste pour se rendre chaque jour au manoir, et même lorsque des événements étranges et terrifiants se multiplient autour de lui, là-bas, il continuera à s’acharner jusqu’à ce que…
Thriller, conte fantastique, roman noir, La Dame en noir de Susan Hill c’est un peu tout ça, mais c’est surtout un roman écrit avec talent, dans un style très XIXème-début XXème, servit par de nombreuses descriptions qui donnent vie aux lieux, aux personnages et au texte. Chaque chapitre est à glacer le sang dés lors que nous sommes retournés dans le passé d’Arthur Kipps.
Plongés dans cette curieuse affaire, nous lisons ce livre rapidement, de bout en bout et nous emmène dans le mystère du manoir tout du long.
Si l’action n’est pas au cœur du roman, celui-ci reste dynamique tout en offrant la part belle à la description des impressions d’Arthur Kipps au sein du manoir et de la petite ville. L’identification pour le lecteur fonctionne à merveille.
La fin s’achève en apothéose, avec brutalité, nous déconcertant totalement et nous laissant un arrière goût amer où la dame en noir apparaît toujours aussi étrange, mystérieuse et dangereuse…Un roman glaçant et poignant…

Le livre La Dame en noir est adapté au cinéma (sortie le 14 mars 2012). Avec Daniel Radcliffe (acteur de Harry Potter) dans le rôle d’Arthur Kipps. La réalisation est signée par James Watkins.

Bande-annonce :

Lien pour marque-pages : Permaliens.