Délit de fuite de Christophe Léon

Age :  12 – 15 ans
Éditeur : La Joie de lire : Encrage (2011)
175 pages

Note : 5 out of 5 stars

Acheter en ligne : 

Alors que Sébastien part avec son père passer un weekend à la campagne, leur voiture percute une femme. Mais au lieu de s’arrêter, le père de Sébastien fuit et ordonne à son fils d’oublier l’accident. Incapable de continuer à vivre après un tel drame, Sébastien se rebelle puis décide de prendre des nouvelles de la femme. Il fait alors la connaissance du fils de cette dernière, Loïc, et sympathise avec lui, sans parvenir à lui révéler qui il est.

Après Silence on irradie, un roman consacré au nucléaire, j’ai eu l’occasion aujourd’hui de découvrir le nouveau roman de Christophe Léon : Délit de fuite. L’histoire est empruntée à la vie de tous les jours : un ado, fils de parent divorcé, part sur la route du weekend avec son père. Celui-ci est pressé, il emprunte des routes dangereuses et fil à toute allure, au delà des limites de vitesse, et puis, c’est le drame.
Dans Délit de fuite, Christophe Léon s’intéresse aux deux ados qui subissent l’impact de cet accident. D’un côté, Sébastien, le fils du coupable, qui n’arrive pas à comprendre le geste de son père et voit en lui un assassin, puis un lâche. De l’autre, Loïc, qui se retrouve, à 17 ans, seul face au coma et à l’amnésie de sa mère. L’auteur alterne les chapitres qui les mettent respectivement en scène puis plus tard, au moment de la rencontre, donne le point de vue de chacun sur ce qu’ils vivent.
Christophe Léon s’est donné un pari dans ce roman jeunesse au niveau du style. S’il adopte pour Sébastien une narration classique, à la première personne, il fait le choix de la seconde personne du singulier pour Loïc. Cela crée un ton spécial au roman, une autre manière d’identification au personnage pour le lecteur qui se sent concerné par ce « tu ».
Délit de fuite est un roman concis, qui se lit d’une traite et dans lequel on s’attache tout de suite aux personnages. Leurs personnalités sont assez basiques mais elles sont le reflet de la pensée de tous les adolescents qui vivraient un tel drame. Sébastien et Loïc évoluent dans deux univers différents : l’un vient de la ville, l’autre de la campagne, mais il se produit dans leur interaction un lien très fort. Les sentiments respectifs de chacun sont finement explorés, tout en délicatesse, sans jamais tomber dans le pathos.
Délit de fuite est un récit de vie par excellence, racontant un événement marquant parmi ceux qui peuvent jalonner une vie. Il met en scène plusieurs sujets sensibles : il est à la fois question de sécurité routière (on ne rappellera jamais assez qu’il faut respecter les limitations de vitesse et bien observer autour de soi), mais aussi du délit de fuite en général et enfin de la confrontation d’une famille au coma. Trois sujets explorés ensemble et de façon complémentaire pour tisser une histoire cohérente, sur la culpabilité, la responsabilité et l’amitié.

Lien pour marque-pages : Permaliens.