L’Elue de Lois Lowry

Age : 12 – 15 ans
Éditeur :  Gallimard jeunesse (2000)
220 pages

Note : 4 out of 5 stars

Acheter en ligne :

Kira est née avec une infirmité à la jambe. Elle aurait dû mourir mais sa mère a lutté pour la garder en vie. Aujourd’hui, Katrina est morte et l’adolescente est menacée à son tour. Mais parce qu’elle est douée pour la broderie, Kira va se voir confier une mission : restaurer la Robe du Chanteur, qui raconte l’histoire du monde. Mais qu’attend vraiment le conseil des Seigneurs d’elle ?

Après avoir relu il y a peu Le Passeur, j’ai décidé de découvrir un autre roman de la tétralogie de Lois Lowry sur le monde après la Catastrophe. C’est ainsi que j’ai mis la main sur L’Elue et que j’ai pu plonger dans l’univers brutal de Kira. Loin de l’harmonieuse cité où vit Jonas dans Le Passeur, le village de Kira est archaïque et violent. On y rejette les faibles comme Kira.

Comme pour Le Passeur, Lois Lowry s’attache à décrire au mieux la vie quotidienne de son héroïne dans ce village aux mœurs anciennes. L’histoire manque un peu de rebondissements comme on a l’habitude aujourd’hui de lire mais c’est au profit d’une analyse fine du parcours et de la personnalité de Kira. Cette héroïne devient de plus en plus familière au fil des chapitres et nous partageons donc les péripéties de son quotidien.
Si l’action n’est pas le point fort de L’Elue, le roman n’est pourtant pas ennuyeux car Lois Lowry parvient toujours à susciter notre intérêt. Ainsi, il se passe toujours quelque chose, un événement inattendu, un rebondissement ou une découverte infime qui viennent relancer le récit. C’est très étrange comme sentiment car même si nous ne sommes pas dans un récit dynamique et poignant, on a du mal à quitter l’histoire et quelque chose que je n’arrive pas à clairement identifier, nous tient en haleine. Au final, l’histoire de Kira se révèle très intéressante et passionnante.

L’Elue met en scène plusieurs personnages secondaires qu’on aurait aimé découvrir plus : Matt, Thomas et Jamison suscitent notre intérêt pour diverses raisons mais Lois Lowry garde autour d’eux un certain mystère…
La fin, elle-même, est aussi ouverte et frustrante que Le Passeur. On a l’impression que L’Elue aura une suite même si la conclusion du récit est satisfaisante. C’est là encore la particularité de la tétralogie qui ressort…Reste à savoir si Le Fils, ultime volume, apportera des réponses et des clés de lecture…

En quelques mots :

L’Elue est le deuxième tome de la tétralogie de Lois Lowry sur le monde après la Catastrophe. Dans ce roman, le lecteur découvre Kira et l’univers archaïque et brutal dans lequel elle vit. C’est la personnalité de la jeune fille ainsi que son don incroyable pour la broderie qui retiennent notre attention tout au long de ce récit. Le roman manque de dynamisme et d’actions mais plusieurs rebondissements viennent titiller notre curiosité. Au final, L’Elue se lit avec intérêt et on se surprend à avancer rapidement dans l’histoire de Kira, pour en connaître la fin.

Lien pour marque-pages : Permaliens.