L’Enfant mitrailleuse de Fabien Fernandez

Age : 12-15 ans
Éditeur :  Oskar éditeur : court-métrage (2016)
60 pages

Note : 3 out of 5 stars

Acheter en ligne :

« John » a été recueilli par une organisation humanitaire. Au centre, il apprend à oublier celui qu’il était jusqu’ici, le Planteur, un enfant-soldat…

En quelques mots :

La collection Court-Métrage propose des textes très brefs mais qui ne sont pas pour autant destinés toujours à un très jeune public. Il s’agirait plutôt de toucher un public d’ados « faibles lecteurs » ou de proposer ces courts textes comme point de départ d’un débat, à la manière de Matin Brun

Dans L’Enfant mitrailleuse, Fabien Fernandez s’intéresse à l’épineuse question des enfants soldats dont il est impossible de chiffrer le nombre aujourd’hui dans le monde. Une chose est sûre, ces enfants soldats existent et les dégâts provoqués par cet embrigadement forcé sont terribles comme tant à le montrer L’Enfant mitrailleuse. En effet, « John », le narrateur de l’histoire raconte par bribe des souvenirs de son passé d’enfant soldat alors qu’il a réussi à être sauvé par une organisation humanitaire. Oscillant entre colère, violence, désintoxication et tentative pour retrouver son humanité, l’adolescent transmet au lecteur toute sa fragilité et sa difficulté à vivre à nouveau normalement.

L’Enfant mitrailleuse est un texte sans prétention, un peu court, un peu rapide et qui ne va certes pas beaucoup en profondeur des choses mais à le mérite d’effleurer les conditions de vie des enfants soldats, leur embrigadement et leur manipulation par les adultes avant d’ouvrir la discussion sur le sort des enfants soldats.

Une lecture à compléter peut-être par d’autres comme Une arme dans la tête de Claire Mazard ou Le Chemin parcouru d’Ishmael Beah

Lien pour marque-pages : Permaliens.