Les Enfants du temps de Makoto Shinkai

Age :  12 – 15 ans
Éditeur : Pika (2020)
190 pages

Note : 5 out of 5 stars

Acheter en ligne :

Hodaka, un jeune lycéen, fugue de son île natale pour tenter sa chance, seul à Tokyo. Sans argent ni emploi, il tente de survivre dans la jungle tokyoïte et trouve un job dans une revue dédiée au paranormal. Sous les pluies incessantes dont la métropole est victime, Hodaka est dépêché pour enquêter sur l’existence d’une “fille-soleil”, capable de dissiper les nuages et d’appeler de ses voeux le soleil. Peu convaincu par cette légende urbaine au début, le garçon va changer d’avis après sa rencontre avec la jeune Hina…

On lui doit déjà les magnifiques scénarios de Your Name et 5 cm per second et avec Les Enfants du temps Makoto Shinkai rejoint pour moi les valeurs sûres.

L’histoire m’a touchée et je l’ai trouvé d’une grande tendresse. Elle met en scène une rencontre entre deux adolescents que rien ne prédestinent, comme dans les précédents mangas de Makoto Shinkai. D’un côté Hodaka, un jeune adolescent en fugue qui débarque à Tokyo. De l’autre, Hina, une jeune « fille-soleil », capable de chasser la pluie.

Les Enfants du temps est un manga qui nous plonge dans une douce ambiance. La complicité qui se noue entre Hodaka et Hina est touchante et poétique. Les dessins de Wataru Kubota s’accorde bien à cette atmosphère reposante et apaisante. On se laisse prendre aussi par le fantastique qui teinte cette jolie rencontre.

Une belle lecture, tout en suspension. Je lirai la suite avec plaisir !

Lien pour marque-pages : Permaliens.