Ennemi numéro 1 de Gordon Korman

Age : 12-15 ans

Éditeur : Bayard jeunesse (2019)

350 pages

Note : 4 out of 5 stars

Acheter en ligne :

Ben Ambrose se réveille dans une chambre d’hôpital sans aucun souvenir de l’adolescent qu’il était. Lorsqu’il retourne au collège, Ben comprend vite qu’il était un harceleur et a nuit à beaucoup de personnes autour de lui. Une attitude qu’il n’explique pas. Mais comment rattraper le passé quand on a aucun souvenir de ce qu’on a fait ?

Le harcèlement, on a plutôt l’habitude de le voir traité du point de vue des victimes. Dans Ennemi numéro 1, Gordon Korman propose une toute autre histoire puisque le lecteur va vivre l’histoire du point de vue du harceleur. Enfin, plutôt du point de vue d’un ancien harceleur, puisque Ben, après une mauvaise chute, se réveille amnésique. Acclamé par les uns comme le garçon le plus populaire du collège, détestés par les autres, pour ses nombreuses moqueries et coups, Ben va être confronté à son passé et à son ancienne personnalité. En effet, en devenant amnésique, l’ado a aussi bien changé et il ne comprend pas le garçon qu’il était ! Alors Ben va essayer de rattraper ses erreurs, même sans aucun souvenir de ce qu’il a pu faire.

Malgré son thème difficile, Ennemi numéro 1 est un roman bourré d’humour et au message intéressant. Ben va peu à peu prendre conscience du mal qu’il a fait autour de lui, alors qu’il était une star du foot dans son collège. Ainsi, alors qu’il était très apprécié, il semait la terreur avec deux de ses amis. Mais dorénavant différent, il va devenir, contre toute attente, ami avec ses anciennes victimes. C’est un peu idyllique comme histoire mais c’est aussi faire prendre conscience que le rôle de bourreau n’est jamais définitif et qu’il appartient à chacun d’apprendre à se montrer plus respectueux envers les autres. L’évolution de Ben, le regard qu’il porte sur l’ado qu’il était, est d’une grande maturité.

Ennemi numéro 1 nous dit aussi que tout le monde à le droit à une deuxième chance, qu’il faut essayer de rattraper les erreurs du passé. En cela l’alternance des différents points de vue, complémentaire à la voix de Ben, permet de voir aussi comment chacun réagit face à la nouvelle personnalité du garçon. J’ai particulièrement aimé le regard d’Hannah et Evan sur le nouveau Ben. Tout ne change pas d’un coup de baguette magique mais avec un peu de ténacité et une bonne volonté, on peut faire évoluer les gens.

 

Lien pour marque-pages : Permaliens.