Les Enquêtes d’Enola Holmes, T1 : La Double disparition (BD) de Serena Blasco

Age : 12 – 15 ans
Éditeur : Jungle : Miss Jungle (2015)
60 pages

Note : 4 out of 5 stars

Acheter en ligne :

Le jour de son quatorzième anniversaire,Enola Holmes, sœur cadette du célèbre détective Sherlock Holmes, découvre que sa mère a disparu. Ingénieuse et rusée, elle seule est capable de démêler les indices laissés par sa mère, à condition que ses deux frères ne l’envoient pas dans un pensionnat !
Fuyant la demeure familiale, Enola se met en route vers Londres lorsqu’elle a vent de la disparition d’un jeune garçon de noble famille. Enola décide de mener l’enquête pour retrouver sa trace, jusque dans les bas-fonds de la capitale.

Enola Holmes est avant tout une série de six romans écrits par Nancy Springer et qui ont reçu un très bon accueil auprès du public. La sortie en bande-dessinée de l’adaptation du premier tome donne un nouveau souffle à cette série qui mérite d’être encore lue et découverte par les jeunes lecteurs amateurs d’enquêtes policières. Mettant en scène la sœur cadette de Sherlock Holmes, Enola Holmes, personnage totalement fictif qui n’existe même pas dans les romans de Sir Arthur Conan Doyle, ces enquêtes nous plongent dans le Londres du début du XXème siècle.

Dans La Double disparition, beaucoup d’événements émaillent le récit : disparition de la mère d’Enola, fuite d’Enola de la demeure familiale pour ne pas aller en pensionnat et une enquête à mener sur la disparition d’un jeune garçon de noble famille. Dés lors, ces 60 pages de bandes-dessinées ne sont pas de trop pour mettre en scène les multiples péripéties et rebondissements de l’histoire. Serena Blasco respecte la chronologie des événements tels que Nancy Springer les racontait dans son roman et initie une série de bandes-dessinées très prometteuses.

Ce premier tome est l’occasion de découvrir la fougueuse et intrépide Enola. Dans un monde encore très machiste, la jeune adolescente ne respecte pas les conventions et joue les « garçons manqués » pour échapper aux rigueurs de la condition féminine à cette époque. Cette personnalité marquée la rend immédiatement attachante.

Serena Blasco avec La Double disparition m’a surtout séduite par la beauté de son dessin. Réalisée à l’aquarelle et sans encrage, chaque planche est magnifique à regarder. L’omniprésence d’une palette de couleurs éclatantes et lumineuses confèrent aussi à la bande-dessinée un charme supplémentaire. C’est vraiment ce travail sur le graphisme qui fait de cette adaptation de la série Enola Holmes, une vraie surprise.

En quelques mots :

Après le succès des romans de Nancy Springer, la série Enola Holmes est adaptée en BD par Serena Blasco. Dans ce premier tome mouvementé, le lecteur ira à la rencontre de l’intrépide et fougueuse Enola Holmes, soeur cadette fictive du célèbre détective Sherlock Holmes. Dans un univers machiste, elle ne se plie pas au rigueur de la condition féminine et préfère fuir à Londres et enquêter sur la disparition de sa mère et d’un jeune garçon, plutôt que d’aller en pensionnat.
La BD respecte avec scrupule la chronologie du roman et lui confère un charme supplémentaire grâce à ses choix graphiques et sa mise en couleur. Réalisée à l’aquarelle, sans encrage, le tout avec des couleurs vives, chaque planche est un véritable plaisir pour les yeux. Une vraie et belle surprise.

Lien pour marque-pages : Permaliens.