Enterrement d’une vie de cancre d’Hervé Mestron

Age : 9 – 12 ans
Éditeur : Syros : Tempo + (2012)
105 pages

Note : 4 out of 5 stars

Acheter en ligne : 

Bruno est plus connu pour ses copies blanches et ses remarques pour amuser la galerie, que pour ses bonnes notes. Mais le jour où Madeline arrive dans son collège de ZEP, le garçon change : il ne comprend pas quel mystère cache cette fille brillante mais au look si spécial, proche du gothique…Dés lors, Bruno oublie du jour au lendemain son rôle de guignol qui lui allait pourtant comme un gant….

Petit roman d’une centaine de pages, Enterrement d’une vie de cancre d’Hervé Mestron, nous plonge dans le quotidien d’un ado décrit comme un « cas désespéré » au collège. Des notes il ne connaît que le zéro pointé et enchaîne les copies blanches, parce que tout ça, ça ne l’intéresse pas. La cas est un peu exagéré mais c’est sûr, nombre d’adolescents, et en particulier les garçons se reconnaîtront en Bruno (mais les filles aussi bien sûr car cette question de l’intérêt de l’école est unisexe).
Oui mais, l’arrivée de Madeline va bouleverser le petit quotidien bien tranquille de Bruno, lorsque celle-ci s’assoit à côté de lui au fond de la classe. Malgré son look très spécial, la jeune fille est loin d’être une adolescente comme les autres de ce collège : elle surpasse élèves et professeurs par ses connaissances nombreuses. Bruno est épaté et s’interroge sur ce mystère.
De fil en aiguille le voilà donc en train de nous expliquer ces petites aventures et découvertes sur une jeune fille qui ne s’intéresse pas à lui, bien au contraire. Petit à petit, le destin amène les deux adolescents à se croiser et recroiser, même lorsque Madeline disparaît mystérieusement du collège…
La lecture d’Enterrement d’une vie de cancre est plaisante et elle nous emmène dans une tranche de vie qui sonne vraie, à laquelle on s’identifie sans peine. Bruno est un garçon curieux et intelligent mais qui ne veut pas prendre le temps de s’intéresser aux cours, jusqu’à ce que Madeline dise « le savoir est une arme »…et il va vite découvrir pourquoi. Mais c’est aussi dangereux d’être intelligent dans le collège de ZEP où il se trouve…
Enterrement d’une vie de cancre aborde à la fois un thème comme l’amitié (ou même l’amour) mais aussi l’échec scolaire, l’école en ZEP, sans oublier le handicap au cœur du mystère de Madeline (je n’en dirais pas plus, ça gâcherait la lecture)
Une lecture facile, avec un brin de suspens autour du « mystère Madeline », un style soigné et clair, pour des ados qui n’aiment pas trop lire et aimeraient trouver un roman qui leurs corresponde.

Lien pour marque-pages : Permaliens.