L’été où papa est devenu gay d’Endre Lund Eriksen

Age : 12 – 15 ans
Éditeur :  Thierry Magnier éditions (2014)
280 pages

Note : 5 out of 5 stars

Acheter en ligne :

Cet été, Arvidjaur est coincé dans une caravane avec son père. A « Trouduku », il n’y a pas grand chose à faire jusqu’à ce que Indiane et son père Roger déboulent dans le quotidien de l’adolescent. A partir de ce moment là, tout va de travers pour Arvid :  son père est en train de virer homosexuel et Indiane le drague ! Il doit trouver des solutions pour éviter la catastrophe !

Roman norvégien, L’été où papa est devenu gay, est un roman ancré dans l’actualité. Ce roman traite ainsi de la découverte par un adolescent de l’homosexualité de son père au cours de vacances entre hommes. Arvid a 12 ans, et cette découverte l’affole et le surprend car il ne comprend pas pourquoi son père, qui a vécu de nombreuses années avec sa mère, devient , selon lui, du jour au lendemain, gay. Les toilettes deviennent son refuge et un livre d’or, son journal intime, dans lequel il partage le déroulement de ces vacances pas comme les autres.
L’été où papa est devenu gay, est un roman résolument écrit sur un ton humoristique. Arvid est un narrateur qui observe les événements et les commente avec une candeur amusante. Ses peurs, ses interrogations et ses complexes sont évoqués avec humour malgré la situation. Cette dernière l’amène à se poser des questions existentielles qui le feront grandir au fil des pages.
Au début de L’été où papa est devenu gay l’esprit d’enfant d’Arvid est encore rempli de préjugés sur l’homosexualité et le jeune ado est pris de panique car son père lui échappe. Arvid partage ainsi avec le lecteur ces moments où son père se comporte comme un ado, se transforme aux côtés de Roger en un autre homme, ce qui lui fait un peu peur.
A ses côtés, Arvid trouve une alliée en la personne d’Indiane. Elle, elle est habitué à la question de l’homosexualité car son père Roger ne s’en est jamais caché. Pour autant elle ne veut pas du père d’Arvid et va donc aider ce dernier dans leur stratégie pour éviter que Roger et le père d’Arvid se retrouvent seuls.
L’été où papa est devenu gay raconte donc avec humour, sensibilité et profondeur ce grand bouleversement. Arvid se confie à son journal intime improvisé pour témoigner d’interrogations propres à tout enfant confronté à une telle situation. Outre la place importante de l’homosexualité dans ce roman, Endre Lund Eriksen évoque aussi le passage de l’enfance à l’adolescent d’un garçon de 12 ans. Ainsi, Arvid partage t-il aussi ses questions sur la puberté et les filles, avec toute la gêne d’un enfant qui se transforme. Les ados s’identifieront à ce personnage sympathique et attachant, qui nous touche dés les premières lignes.
Enfin, ce que j’ai particulièrement aimé dans l’écriture d’Endre Lund Eriksen, c’est qu’il ne s’embarrasse pas de périphrases pour raconter son histoire. Cet ado de 12 ans parle de tout sans complexe : du sexe, de la puberté, des films pornographiques ( qu’il ne regarde pas !), des filles, de l’alcool chez les adultes, de la nudité… Il n’y a pas de tabous dans ce roman et Endre Lund Eriksen joue franc-jeu avec les ados, ce qui devrait leur plaire.

En quelques mots :

L’été est plein de surprises pour Arvid. Dans son journal intime improvisé il confie ses peurs, ses doutes, ses complexes avec humour. L’été où papa est devenu gay est un roman drôle, réaliste, ancré dans son temps et abordant de front une thématique bien actuelle : la découverte de l’homosexualité d’un parent.
Au travers des interrogations soulevées par cette découverte un peu effrayante, Arvid se transforme et interroge sa propre identité. L’enfant devient sous le regard du lecteur un adolescent qui s’interroge sur la sexualité, la puberté, les filles et l’amour. Endre Lund Eriksen écrit dans un style direct et sans tabou, qui joue franc-jeu avec le lecteur.

Lien pour marque-pages : Permaliens.