Fablehaven, T2 : La Menace de l’étoile du soir de Brendon Mull

Age : 12 – 15 ans
Éditeur :  Nathan jeunesse (2010)
440 pages

Note : 3 out of 5 stars

Acheter en ligne : 

A une semaine de la fin des cours, un nouvel élève arrive dans la classe de Kendra mais celui-ci n’est pas celui qu’il prétend être. Derrière son apparence de beau garçon, il s’agit en fait d’un Kobold aux intentions malveillantes. Chassé par Errol, un curieux personnages, Kendra et Seth commencent à travailler avec lui pour soi-disant sauver Fablehaven de la maléfique société de l’Etoile du Soir. Mais c’est un piège. Très vite les grands-parents des deux ados les appellent auprès d’eux car ils vont avoir pour mission de protéger Fablehaven en mettant la main sur un artéfact d’une grande puissance dissimulé au cœur du sanctuaire. Pour ça ils seront aidés par trois experts : un maître en potions, un collectionneur d’objets magiques et une chasseuse de créatures étrangers, mais le danger règne au sein même de Fablehaven…

Le second tome de Fablehaven est plus long d’une centaine de pages que le premier et autant le dire tout de suite, à la lecture on le ressent. En effet, j’ai trouvé que l’intrigue avait tendance à s’engoncer dans les longueurs et à ennuyer un peu le lecteur qui s’attendait à une histoire plus rythmée. Mais j’ai tout de même apprécié que Brandon Mull, contrairement au premier tome, entre tout de suite dans le vif du sujet avec la présence du Kobold. Le suspense est constant et joue au final avec nos nerfs car après un début sur les chapeaux de roues, le lecteur s’enlise au milieu du récit, ce qui surprend un peu.
Pour autant La Menace de l’Etoile du Soir est un roman captivant, tout de même passionnant à lire. Le récit devient plus sombre que dans Le sanctuaire secret et on découvre des parties bien plus dangereuses et mystérieuses de Fablehaven. Fini les fées, voila des créatures bien plus horribles à découvrir : un ogre, une grenouille mangeuse d’hommes, un brouillard épais, une panthère… mais Brandon Mull s’intéresse aussi à d’autres créatures de Fablehaven, plus joyeuses et drôles comme les satyres Doren et Newel.
La Menace de l’Etoile du Soir garde le ton humoristique du premier livre, ce qui vient détendre l’atmosphère générale. Ce Fablehaven est riche en rebondissements et en trahisons. Brandon Mull, c’est indéniable, a une imagination fertile et plein d’atouts pour faire découvrir les richesses de Fablehaven et renouveler sans cesse l’histoire de Kendra et Seth.
La fin relance d’ailleurs le propos avec une révélation surprenante et originale, qui annonce de nouveaux rebondissements pour le troisième tome.

Lien pour marque-pages : Permaliens.