Les Fabuleux d’Arthur Ténor

Age : 12 – 15 ans
Éditeur :  Scrinéo jeunesse (2013)
330 pages

Note : 3 out of 5 stars

Acheter en ligne :

Julius Kovalch, un brillant physicien fait une étrange mais passionnante découverte : grâce à un hyperaccélérateur de particules il est capable d’atteindre la frontière la plus ultime de l’univers physique ! En d’autres termes, il vient d’ouvrir la première brêche quantique qui permet à lui et sa fille Serena de découvrir de nouveaux royaumes…Mais n’y a t-il pas de dangers derrière cette brèche ?

Les Fabuleux raconte comment les incroyables mondes, qui servent de toiles de fond aux quatre romans de la série Les Voyages Extraordinaires (du même auteur), ont été découverts par l’inventeur de la première brèche quantique, Julius Kovalch. Les amateurs de la série d’Arthur Ténor, parue en 2006 chez Plon et vendue à des milliers d’exemplaires, en seront ravis !
Pour ma part, j’avais apprécié la lecture des deux premiers tomes, à savoir Voyages extraordinaires au royaume des sept tours et Voyage extraordinaire dans l’empire des Mondes, aussi j’étais intriguée et tentée par la lecture des origines de la série…
Après lecture des Fabuleux, j’ai trouvé que ce roman était intéressant et agréable à lire. On plonge très rapidement dans le coeur de l’histoire puisqu’après à peine quelques chapitres, la brèche est ouverte et l’aventure commence. Ensuite, de multiples chapitres courts dans lequel il se passe toujours pleins de petits événements (ou de gros événements…) s’enchaînent. J’ai bien aimé ce principe de proposer des chapitres brefs et intenses car ça donne au roman du dynamisme.
Le récit est dense et il s’y passe donc beaucoup de petites choses. cependant, j’ai trouvé que l’histoire avait un peu de mal à décoller. Je suis restée sur ma faim, ma soif d’aventures, même si Arthur Ténor manie avec toujours autant de brio l’art de raconter les histoires. Il m’a manqué le petit plus qui rend l’histoire passionnante. Après, j’avoue ne pas être trop dans une période « livres fantastiques » donc raccrocher avec le genre est un peu laborieux en ce moment !
J’ai bien aimé l’humour de Julius Kovalch et le ton humoristique de l’écriture d’Arthur Ténor ainsi que la fille du brillant physicien même si je la trouvais moins charismatique. Les personnages secondaires sont nombreux et intéressants à découvrir, mais moins fouillés que Julius et Séléna, ce qui est un peu regrettable.
Ce qui est sûr c’est qu’Arthur Ténor a su créer son univers, peut-être pas très original dans la forme (on retrouve les elfes, les orques ou des dérivés de nos propres animaux) mais cohérent et avec ses singularités. De ce point de vue c’est un beau voyage !
Les Fabuleux c’est donc un prélude intéressant à la série des Voyages Extraordinaires, qui nous embarque dans une histoire agréable et sympathique à lire, dans son univers bien à part et aux côtés de personnages attachants. Un roman fantastique que je verrais plus pour les 11-13 ans qui découvre les mondes imaginaires…une lecture très plaisante !

Lien pour marque-pages : Permaliens.