FBI et les neuf vies du chat de Sophie de Mullenheim

Age : 12-15 ans
Editeur : Plon jeunesse (2007)
305 pages

Note : 4 out of 5 stars

Acheter en ligne :

Fabien Barthélemy Isthory, FBI pour les intimes, est un jeune enquêteur talentueux de l’Histoire. Avec son VART il traverse les siècles pour retrouver d’étonnantes informations pour ses clients.
Lors de deux missions consécutives, il croise la route d’un étrange chat noir aux reflets bleus. Intrigué par ce chat (surnommé Cobalt) qui influencera l’Histoire, il décide d’approfondir ses recherches. D’autant plus que ce chat, n’est pas des plus inoffensif…
Il sera aidé par l’étonnant Professeur Colley et l’attachante et dévouée Maryline…

L’originalité de ce roman réside dans l’excellent mélange de policier et de fantastique. Ne vous attendez pas cependant à voir sortir de ce roman des héros aux pouvoirs magiques incroyables !
Non, la force de notre jeune détective historique FBI se trouve surtout dans son VART.

Après quelques chapitres pour expliquer qui est qui, qui fait quoi…Sophie de Mullenheim envoute le lecteur dans une enquête très…originale ! Le « suspect » est un chat nommé Cobalt qui possèderait neuf vies.
Fabien jongle dans le temps et en profite pour enrichir au passage ( et en réusmé) notre culture personnelle à la découverte de personnages ou évènements des siècles précédents.
On s’attachera facilement au personnage principal, de même qu’aux secondaires avec notamment une Maryline vraiment sympathique et amusante même si parfois trop clichée.
L’unique point faible de ce roman : FBI trouve un peu vite les différentes périodes où a agit Cobalt : le hasard, certes, mais il ne faut pas en abuser !
Globalement, FBI et les neuf vies du chat est un roman captivant, passionnant, riche et intéressant. Il entraînera le lecteur dans une aventure policière loin des stéréotypes du genre. L’ensemble est rehaussé de quelques touches d’humour.
Pour Sophie de Mullenheim, ce premier roman dans la catégorie : livres pour adolescents, est un passage réussi.
Dernière info : Les dernières lignes sont étonnantes et révèle d’un petit coup de théâtre.

Lien pour marque-pages : Permaliens.