Frisson de Maggie Stiefvater

Age : 12 – 15 ans
Éditeur :  Hachette jeunesse : Black Moon (2010)
540 pages

Note : 3.5 out of 5 stars

Acheter en ligne : 

Grace a 17 ans et depuis qu’elle a été mordue par des loups et sauvée par un loup, SON loup, il y a six ans, elle est devenue passionnée par cet animal. Lorsqu’un garçon de son lycée, Jack, est retrouvé mort à cause des loups, une grande chasse est organisée par les hommes de la région. Elle s’enfonce dans la forêt pour les empêcher. Elle retrouve SON loup, blessé, et celui-ci a pris une forme humaine. Il se prénomme Sam, et affirme être un loup-garou. Amoureux, tout deux doivent lutter contre le froid qui rend à Sam son apparence de loup, pour retrouver Jack, devenu lui aussi loup-garou…

Voici venu le temps d’aborder une autre créature de la nuit, mal vue jusqu’ici et sous un regard beaucoup plus neuf : le loup-garou. Loin des histoires de pleine lune, Maggie Stiefvater, d’origine bien entendu, américaine (ils sont devenus les spécialistes du genre à n’en pas douter) nous plonge dans une histoire de transformation de plus en plus envahissante, à cause du froid. Soit. C’est ce froid qui contient tous les rebondissements de l’action puisque dans plusieurs passages, Sam doit lutter avec plus ou moins de réussite pour éviter de se transformer en loup. De quoi bien illustrer le titre du roman : Frisson
L’histoire est assez stéréotypée, comme l’écriture puisque l’on retrouve là les ingrédients qui font fureur dans toute la collection black-moon et hérités de Twilight : amour impossible entre la créature nocturne et la jeune fille, lutte pour retrouver une forme humaine, lutte contre les méchants…ect.
C’est plaisant à lire plus que passionnant d’un bout à l’autre. Je crois que c’est une série qui ravira surtout les grands amateurs de la collection black-moon et qui se sont déjà plongés dans Twilight, 16 lunes, Le Baiser de l’ange, Journal d’un vampire… néanmoins je ne nierai pas que la lecture est agréable et que l’histoire nous emporte malgré quelques longueurs. Maggie Stiefvater propose une lecture facile, avec des personnages attachants, qui nous change des histoires de vampires même si sur le fond, ça reste du même ordre d’idées.
Dans Frisson, Grace et Sam forment un couple digne de Bella et Edward, Ivy et Tristan ou encore Ethan et Léna, que les jeunes lecteurs ou lectrices suivront avec tout autant d’intérêt. J’ai bien aimé l’alternance des voix de Grace et de Sam qui nous permet d’avoir une plus large vision des événements et de confronter leur point de vue tout en avançant dans le récit. La fin nous laisse vraiment sur un suspens intenable si bien que malgré mes quelques réticences j’ai tout de même envie de lire la suite… vraiment paradoxale !
L’ensemble reste tout de même lent, et au vu l’épaisseur du livre, quelques passages auraient pu aller plus vite ou être sautés… On verra ce que ça donne dans le tome 2. En tout cas, amateurs du genre, faites-vous plaisir avec Frisson !

Lien pour marque-pages : Permaliens.