Les garçons ne tricotent pas ( en public) de T. S Easton

Age : 15 ans et +
Éditeur :  Nathan jeunesse (2016)
360 pages

Note : 3 out of 5 stars

Acheter en ligne :

Ben Fetcher est en période de probation car il a volé une bouteille d’alcool et renversé une vieille femme avec son vélo. Dans ce cadre, on lui demande de tenir pendant une année un journal personnel , de « donner en retour » à celle qu’il a renversé et surtout de s’inscrire à un cours hebdomadaire d’une activité de son choix. Ben choisit un peu sur un malentendu le cours de tricot ! Contre-toute attente, il se révèle doué et surtout il devient vite accro ! Mais il ne faut surtout pas que son père, ses amis et le reste du lycée apprenne la nouvelle !

L’histoire de Les Garçons ne tricotent pas en public est totalement loufoque et c’est ce qui m’a donné envie de découvrir le journal de Ben. Un ado qui se passionne pour le tricot, qui plus est un garçon, on peut dire que c’est assez exceptionnel et inattendu. De quoi donner à Billy Elliot un descendant très bien trouvé car c’est bien sur les mêmes thématiques que le roman de T.S Easton surfe.

En effet, Ben va se confronter dans sa pratique du tricot aux multiples préjugés et stéréotypes qui parcourent l’existence des hommes et des femmes. Son père incarne très bien ce discours qui veut qu’un garçon aime forcément le foot et les voitures alors même que Ben déteste ça. L’adolescent est loin d’être homosexuel simplement pour ces raisons et son intérêt pour le tricot il a peur qu’on le pense. Aussi, assumer devant tout le monde sa passion est aussi un chemin compliqué dont le lecteur partage toutes les étapes.

Le style de Les Garçons ne tricotent pas en public est résolument drôle et c’est avec beaucoup d’humour que T.S Easton raconte les péripéties du quotidien de Ben. L’ensemble est léger et c’est surtout le côté attachant de Ben qui nous donne envie de suivre son histoire. En effet, loin d’être un délinquant, Ben a plutôt le don pour se retrouver dans les coups fourrés de ses amis et d’être toujours là au mauvais moment.Trop gentil, il ne sait pas dire non et son côté téméraire lui joue aussi quelques tours. Irrésistible !

T.S Easton qui n’y connait rien en tricot, comme il le reconnait, n’hésite pourtant pas à décrire avec intensité et passion tout le plaisir qu’y trouve notre ado de 16 ans. ça ne m’a pas pour autant motivée à me lancer dans cette activité mais j’ai adoré la manière dont Ben assume peu à peu sa passion.

Les Garçons ne tricotent pas en public est un roman drôle et léger qui réussit totalement le pari qu’il s’est fixé : nous distraire.

En quelques mots :

Billy Elliot avait besoin de passer le relais et c’est Ben Fletcher qui s’y colle en se découvrant, par erreur, une grande passion pour le tricot. Et il est même plutôt doué.Mais comment assumer cette passion alors que son père , ses amis et pas mal d’autres personnes risquent tout simplement de se moquer de lui ?

Les garçons ne tricotent pas en public est un roman à l’histoire farfelue mais qui dénonce à merveille les préjugés et stéréotypes actuels. Ben dépeint avec humour son quotidien et son long chemin pour faire connaître et accepter sa passion du tricot auprès des autres. Le ton est léger et le personnage attachant,de quoi faire de cette lecture un petit moment très distrayant.

Lien pour marque-pages : Permaliens.