Gaspard et la malédiction du prince-fantôme d’Isabelle Dethan

Age : 12 – 15 ans
Éditeur : Delcourt / Louvre Edition (2017)
70 pages

Note : 5 out of 5 stars

Acheter en ligne :

Alors qu’il passe son après-midi au Louvre, Gaspard aperçoit l’étrange silhouette fantomatique d’une jeune égyptienne. Passé la surprise, il se rend compte qu’il est le seul à voir Ankhti et aussi le seul à pouvoir l’aider à remettre la main sur des objets sacrés qui lui permettront de rejoindre le royaume des morts…

C’est en me promenant dans les allées du salon du livre jeunesse de Montreuil que j’ai découvert la bande-dessinée Gaspard et la malédiction du prince-fantôme. L’auteur, Isabelle Dethan, était en effet en dédicace. C’est d’abord la pyramide du Louvre qui se détache sur la couverture qui a attiré mon regard. En effet, c’est le musée parisien que j’aime le plus. Quand j’ai compris ensuite que l’histoire allait mettre en scène une de mes périodes historiques préférées, j’ai foncé.

L’histoire est très sympathique. Gaspard a 11 ans, il est au Louvre car son oncle y est gardien. Alors qu’il s’ennuie un peu, il remarque la présence d’une jeune fille habillée comme à l’époque de l’Egypte Antique. Intrigué, il la suit dans les allées. Il s’aperçoit très vite que cette fille peut passer au travers les vitres et que personne à part lui ne la voit ! Et pour cause, c’est un fantôme ! Elle est à la recherche des objets sacrés qui lui permettront de passer dans le royaume des morts. Gaspard va alors décidé de l’aider.

Gaspard et la malédiction du prince-fantôme est une coopération entre les éditions Delcourt et le musée du Louvre. Comme d’autres bandes-dessinées publiées dans ce cadre, il s’agit de faire découvrir les collections du musée, ainsi que son histoire dans un format original. Ici la bande-dessinée s’adresse aux adolescents et elle est très efficace car tout en nous plongeant avec réalisme dans les allées du secteur des antiquités égyptiennes du musée du Louvre (jusqu’aux réserves du musées), le lecteur plonge aussi dans une aventure empreinte de fantastique.

Isabelle Dethan est une passionnée d’Egypte, elle a publié de nombreuses bandes-dessinées sur le sujet, et on retrouve notamment dans Gaspard et la malédiction du prince-fantôme de nombreuses références à la religion de l’Égypte antique. En effet, plusieurs Dieux Egyptiens interviendront au cours de l’histoire, glissés avec habileté au fil des péripéties de l’histoire.

Enfin j’ai eu le coup de coeur pour les très belles illustrations d’Isabelle Dethan qui rappellent les aquarelles.

Une lecture parfaite pour les férus d’Égypte Antique !

En quelques mots :

Cette histoire dans les allées égyptiennes du Louvre nous entraîne dans une ambiance fantastique des plus sympathique. Avec Gaspard nous (re)découvrons quelques dieux de l’Égypte Antique, tout en plongeant dans une aventure rythmée et prenante où le jeune héros vient en aide à une jeune égyptienne piégée entre le monde des vivants et des morts. Un récit efficace et de belles illustrations à l’aquarelle. Parfait pour les férus d’Égypte Antique !

Lien pour marque-pages : Permaliens.