Hate List de Jennifer Brown

Age : 15 ans et +
Éditeur : Albin Michel Wiz (2012)
390 pages

Note : 5 out of 5 stars

Acheter en ligne : 

La date du 2 mai 2008 est à jamais gravée dans la tête de Valérie. C’est le jour où son petit ami, Nick Levil a ouvert le feu dans le lycée Garvin, a blessé et tué plusieurs personnes avant de retourner l’arme contre lui. Alors qu’elle cherche encore à comprendre le geste de Nick, Valérie se sent coupable car c’est les personnes de la liste de la haine que tous les deux avaient élaborées, qui sont ou ont faillit mourir…

Divisé en quatre partie de taille variable, le roman Hate List de Jennifer Brown commence avec un article de journal daté du 3 mai 2008 où on apprend qu’une tuerie a eu lieu dans le lycée de Garvin. Ensuite, nous nous retrouvons dans la chambre de Valérie, une heure et demie à peine avant son retour au lycée, quelques mois après le massacre.
Alternant le passé et le présent, Jennifer Brown nous livre le regard de Valérie sur la tuerie commise par son petit ami, Nick. Un massacre d’une rare violence que la jeune fille n’a jamais vu venir. La liste de la haine, sur laquelle le garçon s’est appuyé dans son massacre, n’était pour elle qu’un jeu, un moyen pour dédramatiser et s’amuser de ceux qui étaient odieux et méprisants dans l’établissement.
Petit à petit nous remontons les fils du drame, entre articles de journaux et les souvenirs de Valérie ce jour là. D’autres moments, de complicité avec Nick, sont aussi évoqués, pour aller au delà du portrait d’un meurtrier sans conscience.
Si d’autres, comme Stephen King avec Rage, ont fait le choix de se placer directement dans la tête du tueur, Jennifer Brown, elle, s’intéresse à ceux qui entouraient le coupable et plus précisément sa petite amie. Entre tentative pour comprendre le geste de Nick, séances de thérapie psychologiques avec le docteur Hieler, retour au lycée et relations difficiles avec ses parents, la vie de Valérie est forte en émotions. Rongée par la culpabilité, les questions et le regard des autres, la jeune fille a du mal à retourner dans le monde réel mais s’accroche et avance peu à peu.
D’une grande justesse le roman de Jennifer Brown, Hate List propose un texte fort et déroutant, nous nous approprions facilement les sentiments de Valérie. Avec elle, nous partageons ses souffrances, sans jamais tomber dans le pathos. C’est une lecture vraiment singulière et troublante, qui ne laisse pas indifférent et marque l’esprit.

Lien pour marque-pages : Permaliens.