Henderson Boys, T5 : Le Prisonnier de Robert Muchamore

Age : 12 – 15 ans
Éditeur :  Casterman (2012)
270 pages

Note : 4 out of 5 stars

Acheter en ligne : 

Printemps-été 1942, Marc Kilgour est retenu dans un camp de prisonniers allemand depuis plus de 9 mois. Tandis que ses conditions de vie sont au plus bas, l’adolescent ne désespère pas de rentrer en Angleterre et décide de passer à l’action pour retrouver enfin l’équipe CHERUB dirigée par Henderson…Une longue cavale commence en territoire ennemi, trouvera t-il la mort ou la liberté ?

Le cinquième tome d’Henderson Boys fait un pari audacieux dans l’histoire de la série puisque Le Prisonnier non seulement ne se centre que sur le personnage de Marc (sans doute l’un des jeunes espions de Chérub les plus attachants ) et surtout il ressemble plus à l’histoire d’une cavale qu’un roman d’espionnage.
Mais que les lecteurs soient tout de même rassurés car Robert Muchamore a su poser ça et là quelques éléments qui nous rappelleront à n’en pas douter les missions d’espionnage qui font la réputation de Chérub. En effet pour survivre et échapper à l’ennemi, Marc Kilgour va devoir ruser, trafiquer, falsifier, mentir, déjouer des stratagèmes et résoudre quelques soucis.
Le Prisonnier malgré qu’il ne mette pas directement les agents de Chérub autour d’une mission d’espionnage pur et dur parvient à nous maintenir en haleine et à garder au fil des chapitres un grand suspens. Robert Muchamore n’a rien perdu à son sens de l’action et c’est ainsi que les péripéties et autres situations diverses et variées vont s’enchaîner pour un Marc qui ne connaît pas beaucoup de repos.
Dans l’écriture, cette dynamique est surtout due à la présence de nombreux dialogues, phrases courtes et ellipses temporelles qui permettent de faire avancer l’histoire (celle de Marc) et l’Histoire avec un grand H (celle de la Seconde guerre mondiale).
Je trouve d’ailleurs toujours très intéressant ce mélange entre roman d’espionnage et roman historique qui permet de connaître quelques grandes dates de la Seconde guerre mondiale s’en que cela ne soit juste un catalogue de situation. C’est en somme un très bon fond qui continue de trancher avec la série principale que constitue Chérub.
J’ai bien aimé aussi cette parenthèse autour de Marc qui nous permet de mieux le découvrir, le cerner et aussi de s’attacher à lui. Il est un élément central dans la série Henderson Boys et j’avais déjà auparavant plaisir à le suivre dans ses missions, mais là j’ai trouvé que c’était encore plus appréciable, c’est un peu comme de nouveau suivre James ou Ethan dans les Chérub. On vit ainsi plus les événements avec lui et surtout sur la durée.
Le Prisonnier est le 5ème tome de cette série qui en comptera 7. Nous sommes plongés au coeur de la guerre et Robert Muchamore a encore de la matière pour tenir sur les deux derniers tomes qui devraient être, je n’en doute pas, tout aussi plaisant et satisfaisant à lire.

Lien pour marque-pages : Permaliens.