Les insurgés de Malorie Blackman

Age : 12 – 15 ans
Éditeur : Milan jeunesse : Macadam  (2015)
350 pages

Note : 4 out of 5 stars

Acheter en ligne : 

Dans le monde de Kaspar, l’Alliance lutte depuis longtemps contre les Insurgés, des terroristes. Kaspar est un jeune Gardien et à se titre il a juré de protéger l’Alliance contre les Insurgés. Mais au cours de ses missions, il commence à douter et ce n’est pas sa rencontre avec Rhéa, une insurgée, qui viendra taire ses soupçons…En fouillant au coeur des mystères de l’Alliance, Kaspar va entrevoir petit à petit une réalité de plus en plus dérangeante…

Avec Les Insurgés, Malorie Blackman, auteure de la tétralogie Entre chiens et loups, renoue avec la dystopie. Son nouveau roman, un « one shot », cette fois-ci, nous entraîne dans un monde futuriste où la population est divisée en deux. D’un côté, le peuple de l’Alliance qui vit dans la capitale, entouré de Gardien pour les protéger. Ils sont pacifistes et place la vie au dessus de tout. De l’autre, Les Croisés qui vivent dans les Malterres, en dehors de la capitale. Un territoire brulé où il ne reste plus rien. Parmi les Croisés, se trouvent les Insurgés qui mènent des actions terroristes pour reconquérir le territoire de l’Alliance.

C’est au sein du peuple de l’Alliance et aux côtés des Gardiens, que Malorie Blackman a placé son héros, Kaspar. Au départ, l’adolescent est un hardant défenseur de la cause du peuple de l’Alliance mais au cours de ses missions, il va petit à petit prendre conscience que la réalité est différente de celle qu’on lui montre depuis l’enfance. Le roman Les Insurgés se construit autour de l’enquête approfondie que Kaspar va mener avec l’aide de Mac, une documentaliste, pour découvrir la vérité. L’action est omniprésente notamment au cours des missions qui sont confiées à Kaspar et qui se révèlent très souvent périlleuses. C’est à travers les yeux et l’empathie de Kaspar que nous allons découvrir les choix radicaux, les manipulations et les mensonges de l’Alliance pour continuer d’exister.

Le personnage de Kaspar est fouillé. Intelligent, vif, courageux et loin d’être naïf, il se laisse souvent guider par son instinct et c’est de par sa phénoménale intuition qu’il parviendra à dénouer les nœuds de cette affaire. D’indice en indice, sans jamais laisser tomber, il cherche à comprendre ce que l’Alliance et ses supérieurs lui cache, au péril de sa carrière, et peut-être même de sa vie.
A ses côtés, le personnage secondaire le plus charismatique est sans aucun doute Mac. Cette documentaliste aidera énormément Kaspar à se retrouver dans les méandres de l’information, dans une société où celle-ci explose et cache bien des secrets. Leur amitié, qui joue parfois avec la romance, permet d’alléger le ton de Les Insurgés. Le duo est, sans aucun doute, très attachant !

Les Insurgés est une dystopie qui se révèle très efficace et l’écriture fluide et agréable de Malorie Blackman se révèle un atout de plus. Si j’ai préféré Entre chiens et loups, plus atypique, j’ai trouvé que Les Insurgés tenait toutes ses promesses et proposait une histoire aussi riche que complexe en un seul volume. La fin reste un peu rapide mais le message passe !

En quelques mots :

Malorie Blackman, avec Les Insurgés, renoue avec le genre de la dystopie. Remarquée avec Entre chiens et loups, l’univers de Les Insurgés est différent mais oppose à nouveau deux populations : l’Alliance et les Croisés. L’histoire, qui tient en un seul tome, nous entraîne aux côtés d’un jeune Gardien, Kaspar, qui va petit à petit commencer à douter des discours pacifiques de l’Alliance et découvrir une cruelle vérité. Les Insurgés est un roman d’action et d’investigation très efficace et très bien écrit. Si le roman est moins original qu’Entre chiens et loups, il n’en est pas moins d’une aussi bonne qualité. L’enquête est suivie sur un rythme rapide et riche en rebondissements, et le suspens est maintenu jusqu’à la dernière ligne.

Lien pour marque-pages : Permaliens.