Isaline, T1 : Sorcellerie culinaire de Maxe L’hermenier et Yllya

Age : 9 – 12 ans
Éditeur :  Bamboo (2015)
150 pages

Note : 4 out of 5 stars

Acheter en ligne :

Isaline est une adolescente comme les autres. Un peu timide et étourdie, elle aime secrètement Thomas, le plus beau garçon du collège. Lorsque ce dernier l’invite à son anniversaire, Laurie, la peste de la classe est bien décidée à ne laisser personne lui prendre Thomas.
Mais c’est sans compter le secret d’Isaline. A demie-sorcière, elle demande de l’aide à sa grand-mère pour préparer un gâteau magique. Mais rien ne va se passer comme prévu !

Avec sa couleur rose clinquante, la couverture du premier tome d’Isaline attire le regard. Et surtout celui des filles qui s’identifieront sans peine à cette héroïne qui leur ressemble. Ni canon de beauté, ni populaire, Isaline est une adolescente joyeuse mais aussi un peu étourdie qui aime secrètement le plus beau garçon de l’école… Seulement, la concurrence est dure surtout lorsque Laurie, la plus belle fille mais aussi la plus peste de l’école, a décidé qu’elle aimait aussi Thomas !
Bande-dessinée de 150 pages, également développée sous forme de manga en noir et blanc, Isaline prend le temps de nous présenter les personnages et l’univers. Dans ce premier tome, on fera certes connaissance avec Isaline, Thomas et Laurie mais aussi, et surtout, avec la grand-mère d’Isaline. La vieille dame a un caractère bien trempé mais elle adore sa petite fille et sera prête à tout pour l’aider…Et quand on est une sorcière, on fait forcément appelle à la magie pour trouver des solutions !
L’histoire est sympa et Maxe L’Hermenier devrait accrocher les 9-12 ans sans difficulté avec les multiples aventures et mésaventures d’Isaline, Thomas et Laurie. La relation tumultueuse Laurie / Isaline est assez représentative des situations que nos ados peuvent vivre au sein d’une classe, de même que l’histoire entre Thomas et Isaline.
Cependant on pourra faire remarquer que l’histoire n’est pas très originale au niveau de ses thématiques : l’amour, un brin de sorcellerie, un gâteau magique dont la recette ne va pas du tout se passer comme prévu,… Néanmoins on se laissera séduire par cette bande-dessinée grâce à ses deux atouts : les dessins et la couleur ! Yllya nous entraîne vite dans cet univers et même adulte, on appréciera l’ambiance d’Isaline. Ronds, très doux et un brin comme dans les mangas, les dessins sont colorisés dans des tons chatoyants et vifs. Nous voici projeté dans un univers aux milles couleurs. Pour cette raison, je pense que l’achat de la bande-dessinée Isaline, plutôt que du manga, est plus pertinent et attirera plus les jeunes lecteurs.

En quelques mots :

Ce premier tome des aventures d’Isaline, une adolescente joyeuse et un peu étourdie, amoureuse du plus beau garçon de l’école et surtout, a demie sorcière, est une vraie réussite ! L’histoire est sympa et les ados s’identifieront sans peine aux personnages et à leurs (mes)aventures. Bien que les thématiques soient assez classiques ( amour, rivalité, recette magique qui ne se passe pas comme prévue…) on se laisse prendre par les événements et l’univers. Les dessins d’Yllya sont un véritable atout mais aussi, et surtout, les couleurs chatoyantes et vives de cette bande-dessinée. Si Isaline existe en version manga, on lui préférera le grand format en couleur, pour cette raison.

Lien pour marque-pages : Permaliens.