Je ne suis pas un homme, T2 d’Usamaru Furaya

Age : 15 ans et +
Éditeur :  Casterman (2011)
250 pages

Note : 5 out of 5 stars

Acheter en ligne :

A 17 ans, il était un lycéen admiré de tous grâce à son altruisme, son humour, son intelligence et sa beauté ensorcelante. A 24 ans, il n’est plus que l’ombre de lui-même, une loque décomposée, malade, désintéressée de tout, au bord du gouffre. Comment Yôzô Oba, un homme qui semblait avoir absolument tout pour lui, a-t-il pu, en seulement quelques années, sombrer totalement au point de devenir une véritable épave ?

Je ne suis pas un homme est l’adaptation en manga d’un classique de la littérature japonaise du XXème siècle : La Déchéance d’un homme de Osamu Dazaï, publié en 1948. Une adaptation néanmoins libre puisque situé dans le monde du XXième siècle. Dans ce deuxième tome, Usamaru Furaya continue de dessiner et mettre en scène la déchéance de son personnage principal : Yôzô Oba. Il continue sur la même lancée que le premier tome de Je ne suis pas un homme et l’obscurité emplit de plus en plus chaque page, malgré les moments plus heureux. A chaque fois que l’on pense que Yôzô Oba va s’en sortir, nous sommes rapidement confrontés à une nouvelle déception, comme s’il en faisait exprès.
Ce deuxième tome de Je ne suis pas un homme nous captive autant que son anti-héros nous fascine. la lecture de ce manga est rapide et passionnante. L’immersion est totale et on a toujours le sentiment de pénétrer dans l’intimité du personnage, parfois un peu trop, presque dérangeant.
Une conclusion vraiment réussie et un manga qui sur les deux tomes nous a vraiment bluffé.

Lien pour marque-pages : Permaliens.