Je suis ta nuit de Loic Le Borgne

Age :  15 ans et +
Éditeur :  Intervista / Hachette : Livre de poche (2008)
300 pages

Note : 5 out of 5 stars

Acheter en ligne : 

1980, dans le petit village du Duaraz situé à quelques kilomètres de Rennes, une bande de jeunes enfants dont Pierre, le narrateur, fait partie, découvre le corps mutilé d’un homme. Peu à peu les évènements suprenants, étranges et terrifiants se succèdent : des corps coupés, des animaux agressifs, une coupe de vin remplie de sang, des yeux noirs, des comportements anormaux…
Le Bonhomme Nuit est désigné comme coupable par Maël, un garçon arrivé récemment à Duaraz. Pierre et le reste de la bande, décident de lutter contre cette étrange créature de la nuit.

Ce récit terrifiant est une plongée dans l’horreur, dans l’angoisse, la découverte des illusions de l’enfance, la confrontation à la mort et à un monde pas aussi en paix qu’il n’y paraît. Les enfants de Je suis ta nuit subissent le traumatisme, l’effrayant, le fantastique sans comprendre ce qu’il se passe tout de suite. Et puis, c’est la révélation, Maël qui dresse le portait d’un être monstrueux : le Bonhomme nuit.
Je suis ta nuit est un texte oppressant, divisée en deux parties.
La première s’attache à relater divers éléments éparses synonymes de la présence du Bonhomme nuit dans Duaraz. De façon parfois inachevée, Pierre raconte les évènements bizarres qui s’enchaînent de manière inexpliquée : des morts avec des membres en moins, des personnes devenant violentes brutalement, des animaux furieux, des phénomènes incongrus…
La seconde partie est elle bien plus centrée autour de Pierre et de son ami Karl, ceux-ci décident de pourchasser le Bonhomme nuit pour le détruire à jamais à la suite d’un événement brutal…
Je suis ta nuit est un roman époustouflant. Captivant, il brosse avec sensibilité la vie de quelques gamins dans les années 80. C’est terrorisé et dans l’incompréhension que l’on suit ce thriller inspiré par les récits de Stephen King ( ça, The Stand), du film Stand by me de Rob Reiner ou Nuit d’été de Dan Simmons.

Lien pour marque-pages : Permaliens.