La Légion de la Colombe noire de Kami Garcia

Age : 12 – 15 ans
Éditeur :  Hachette jeunesse : Black Moon (2014)
350 pages

Note : 4 out of 5 stars

Acheter en ligne :

Lorsque sa mère mort brusquement, Kennedy apprend qu’elle est la cinquième membre de la Légion de la Colombe noire, un groupe qui lutte contre un démon, Andras, qui souhaite semer le chaos sur terre. Entourée de ses quatre nouveaux amis, Jared, Lukas, Alara et Priest, Kennedy part à la recherche des cinq parties du Transfo, un objet cylindrique composé d’un tube et quatre disques…

Kami Garcia est une auteur notamment connue pour la tétralogie qu’elle a co-écrite avec son amie Margaret Stohl : 16 Lunes. Cette fois-ci, avec ce premier tome des aventures de Kennedy et ses amis contre les démons, autrement dit, La Légion de la Colombe noire, Kami Garcia propose son roman solo.
Si Margaret Stohl a eu un accueil mitigé avec Icones, La Légion de la Colombe noire semble réunir plus de suffrages positifs même si les avis restent souvent en demie-teinte. Pour ma part, n’ayant que modérément appréciée 16 Lunes, je voulais me faire ma propre opinion sur le roman écrit par Kami Garcia seule.
Si je dois résumé mon avis, je dirais que cette lecture fut captivante et sympathique mais pour autant pas vraiment innovante.
En effet, démons, vampires, loups garous, sorciers, zombies, lutte entre le bien et le mal, force obscure, incantation, divination, magie, sorcellerie sont des thèmes qui fleurissent dans le paysage littéraire. De fait, de ce point de vue là, ceux qui ne sont pas amateurs du genre, devraient passer leur chemin.
Pour le reste, et sans doute parce que je lis au final très peu ce type de livres, j’ai trouvé La Légion de la Colombe noire plutôt agréable à lire. J’ai rapidement progressé dans cette lecture et je reconnais sans peine m’être laissée entraîner par cette histoire. Les personnages sont un peu stéréotypés mais ils sont sympathiques et attachants. J’avoue avoir une préférence pour Priest même si notre héroïne, Kennedy, est aussi intéressante. Son histoire lui tombe un peu brutalement dessus et elle est vite plongée dans le bain, à l’image du lecteur qui ne trouvera pas les 350 pages de ce roman trop longues.
Ce premier tome de La Légion de la Colombe noire propose une histoire qui s’enchaîne bien, peut-être parfois de façon un peu trop linéaire et rectiligne à mon goût, notamment lorsque le groupe se met à chercher les différentes parties du Transfo. On passe d’une quête à une autre, il y a quelques épreuves mais pour retrouver les parties on est quand même loin de la quête des Horcruxes dans Harry Potter.
En conclusion, La Légion de la Colombe noire est un roman fantastique distrayant à lire qui offre au lecteur sa dose de démons, magie et bien sûr les traditionnelles scènes de jalousie entre deux ados qui aiment la même héroïne ^^.

Lien pour marque-pages : Permaliens.