La Liste de Shiobhan Vivian

Age : 12 – 15 ans
Éditeur : Nathan jeunesse (2013)
420 pages

Note : 4 out of 5 stars

Acheter en ligne :

Il existe depuis longtemps une tradition au lycée Mount Washington : chaque année, 8 filles sont désignées sur une liste. 4 filles sont considérées comme les plus belles et quatre autres comme les plus moches du lycée. Tous les niveaux (3ème, seconde, première et terminale) sont concernés. Cette année, les huit filles que la liste a désignées risquent de ne pas vivre une semaine comme les autres tandis que le bal de rentrée se profil à l’horizon de la fin de la semaine…

La lecture du résumé de La Liste de Siobhan Vivian avait quelque chose de très tentant car le roman met en scène à son apogée ce que chacun a pu un jour être : la plus belle ou la plus moche de sa classe, de son niveau, de son établissement. En jouant avec cette dérive qui vise à faire un catalogue radical de qui est beau et fréquentable et qui est moche et infréquentable, Siobhan Vivian dans La Liste se moque des préjugés faciles, des amitiés superficielles, de l’hypocrisie, du catalogage et de la tyrannie de la vie des adolescents et adolescentes.
C’est remarquablement bien décrit et on se plonge sans difficulté dans les huit personnalités pointées par la liste pour comprendre que sous les termes « belle » et « moche » se cachent en fait des réalités plus complexes : l’une est considérée comme moche car trop masculine, l’autre parce qu’elle cultive un look et une attitude bizarre, la troisième parce que sa beauté apparente cache une mocheté intérieure et la quatrième parce que c’est…une institution de la mocheté depuis quatre ans!
De l’autre, les belles qui ne savent pas toujours pourquoi elles ont été choisies et qui n’ont pas que le physique pour elles mais aussi des soucis : être nouvelle, se découvrir anorexique, manquer de réussite scolaire, vouloir être reine du bal de rentrée…
Dans La Liste, Siobhan Vivian suit, chapitre après chapitre, le parcours sur une semaine de ces huit filles désignées par la liste. On les découvre et on comprend que le catalogage physique est rapide alors même que les personnalités sont bien plus complexes. Dans chacune de ces héroïnes le lecteur se reconnaîtra et il passera avec elle un agréable moment.
Cette lecture, à l’image de la liste, est loin d’être aussi superficielle qu’on n’aurait pu imaginer, au travers cette caricature de la dictature des lycées qu’elle peint. On découvre une ambiance, des personnages attachants et l’histoire, qui s’étale du lundi, jour de publication de la liste, au samedi, jour du bal de rentrée, suit un parcours qui est en constante évolution.
Captif de ce roman, le lecteur aura du mal à décrocher jusqu’à atteindre la dernière page, pour comprendre comment chaque héroïne va vivre cette semaine si spéciale. Ce qui est sûre, c’est que pour aucune la vie ne pourra être comme avant et que des choix, des décisions, des transformations vont avoir lieu en un temps record, marquant leur personnalité, leur vie, leurs relations à jamais.
En conclusion, La Liste de Siobhan Vivian est un roman passionnant qui met en scène huit filles au parcours et à la personnalité bien différentes, que nous découvrons au fil des chapitres. Une lecture bluffante.

Lien pour marque-pages : Permaliens.