Le Livre dont vous êtes encore la victime d’Arthur Ténor

Age : 9 – 12 ans
Éditeur :  Pocket jeunesse (2014)
200 pages

Note : 5 out of 5 stars

Acheter en ligne :

Valentin vient d’apprendre qu’une nouvelle librairie venait d’ouvrir dans sa ville. Il décide de s’y rendre. L’endroit est glauque et remplit de vieilleries. Étrange mais fascinant.
Parmi les ouvrages disponibles, un livre attire son regard. Le libraire accepte de le céder pour plus d’une centaine d’euros !
Lorsqu’il rentre chez lui, il découvre que le livre raconte sa propre histoire. Enfin presque car Valentin vient de créer un héros, double de lui-même, vampire…et ce double prend de plus en plus de place…comment mettre fin à ce phénomène ?

En 2004, Arthur Ténor publiait Le Livre dont vous êtes la victime. Succès important auprès des jeunes lecteurs amateurs de roman d’horreur. Aussi, dix ans plus tard, il remet le couvert avec Le Livre dont vous êtes encore la victime : un nouvel héros ( Valentin), accompagné d’une autre victime dans ses aventures : Lou.
Personnellement je ne crois pas avoir lu Le Livre dont vous êtes la victime mais j’ai tout de suite accroché à ce nouvel épisode qui peut donc se lire séparément du premier tome. L’ambiance du roman m’a rappelé mes lectures d’autres romans « d’horreur » pour la jeunesse (je pense notamment à la collection des Chair de poule) et je me suis laissée happer par cette histoire étrange et fascinante vécue par Valentin.
C’est simple, j’ai lu d’une traite Le Livre dont vous êtes encore la victime, pour voir quel sort allait être réserver à nos deux personnages principaux. Il faut dire que questions rebondissements, Arthur Ténor n’a pas fait la fine bouche et propose une histoire de 200 pages bien ficelée.
Arthur Ténor a aussi su nous plonger rapidement dans son ambiance frissonnante. Il exploite le thème des vampires en toile de fond, thème actuel et plébiscité encore par les jeunes, s’il en est…
Le Livre dont vous êtes encore la victime nous fait passer un très bon moment de lecture et les chapitres filent sous nos doigts aux côtés d’un héros attachant et sympathique qui nous ressemble, et de Lou, personnage plus discret mais essentiel.
Leur double respectif sont aussi intéressants et attachants, si bien qu’on est face à un dilemme à la lecture de Le Livre dont vous êtes encore la victime. Que souhaite t-on vraiment ? A t-on envie que Darken et Lizlie cessent d’exister ? Rien n’est moins sûr.
Une dernière chose n’est pas certaine : la fin en elle – même. Arthur Ténor nous en propose une dans ce roman publié mais il propose aussi d’autres versions finales en ligne . Il y en aura pour tous les goûts, toutes les attentes !
Dans tous les cas, je ne serai pas contre une troisième aventure…

Lien pour marque-pages : Permaliens.