Des livres et moi de Matt7ieu Radenac

Age : 9 – 12 ans
Éditeur : Syros : Tempo (2017)
100 pages

Note : 4 out of 5 stars

Acheter en ligne :

Alex doit lire un roman dans le cadre du cours de français : Mots à maux. Le problème c’est qu’Alex déteste lire ! Alors pour impressionner sa prof, il décide d’écrire directement à l’écrivain : Filippe Cavreini. La correspondance entre l’ado et l’auteur commence, pleine de surprises pour l’un comme pour l’autre… 

Ce roman se présente comme une succession d’emails entre Alex et Filippe Cavreini. Un choix qui m’a plu et que j’ai trouvé singulier car cela permet de changer des habituels romans que j’ai lus qui traitaient du même thème. Oui, des ados qui n’aiment pas lire et découvrent le plaisir de la lecture, c’est commun, le format épistolaire par contre, le choix d’une correspondance entre le jeune qui déteste lire et l’écrivain du livre à lire, est plus atypique.

A travers les échanges entre Alex ( d’ailleurs est-ce un garçon, une fille ? ) et Filippe Cavreini, on découvre le quotidien de l’un et l’autre, leurs caractères. J’ai aimé l’impertinence d’Alex, son culot, et son idée audacieuse de correspondre avec l’auteur pour réussir son devoir, alors même qu’il/elle n’a pas lu une ligne de Mots à maux ! Filippe Cavreini, lui ne s’en formalise pas, joue le jeu, curieux de découvrir qui est vraiment Alex.

La correspondance entre les deux commence, d’abord tâtonnante elle devient complice au fil des échange d’emails. Les relations et discussions évoluent. Alex confie le mal être qui règne à la maison ( sa mère est battue par son beau-père ) tandis que Filippe révèle à l’adolescent qu’il n’arrive plus à écrire depuis le décès de sa femme. Le texte en abordant le thème de la violence conjugale, du deuil, va alors un peu plus loin qu’une simple correspondance entre un jeune et un auteur. Ainsi, peu à peu, une relation touchante et sincère se noue entre Alex et Filippe.

Evidemment on n’échappe pas à la conclusion idéale dans Des livres et moi. On sait bien qu’Alex finira par lire le roman de Filippe Cavreini et qu’il découvrira enfin le plaisir de la lecture. Un peu convenu oui, mais c’est aussi rappeler aux ados le plaisir et la fierté qu’il y a à terminer une lecture. On espère que Des livres et moi leur fera partager ces sentiments d’ailleurs…

Je reprocherai juste au roman de peut-être manquer de rebondissements, même si le quotidien d’Alex permet de donner un peu de profondeur à la correspondance et que les échanges sont intéressants pour découvrir la vie d’un écrivain.

Je terminerai en disant que la fin m’a amusée mais aussi troublée !

En quelques mots :

Roman épistolaire, Des livres et moi est la correspondance entre un jeune qui n’aime pas lire et un auteur. Au fil des échanges entre Alex et Filippe Cavreini, une relation touchante et sincère s’installe. Alex va peu à peu se laisser convaincre par les mots de Filippe tandis que l’écrivain retrouvera dans cette correspondance, l’inspiration. Une histoire qui parle du plaisir de la lecture dans un format atypique et un choix intéressant de personnages ( on adore l’impertinence d’Alex et la curiosité bienveillance de Filippe Cavreini ).

Lien pour marque-pages : Permaliens.