Lundi, couscous de Lorris Murail

Age : 9 – 12 ans
Éditeur :  Nathan jeunesse (2014)
135 pages

Note : 2 out of 5 stars

Acheter en ligne :

Il se passe des choses étranges dans le collège d’Arno. Depuis qu’une pétition a demandé le renvoi d’élèves d’origine étrangère, tout va de travers. Chanthou, Malik, Tamara, Mahmut, et d’autres sont exclus du collège, des livres sont jetés, le professeur d’histoire-géographie ne veut plus parler que de la France, le prof de mathématiques demande d’écrire les nombres en chiffres romains et à la cantine on ne mange que du 100% français. Que se passe t-il ? Pour Arno, cette situation est révoltante.

Lundi, couscous est un court roman de la collection Mes années collèges où des auteurs de littérature jeunesse sont invités à donner la parole à des collégiens, à la première personne. Lorris Murail s’est donc glissé dans la peau d’Arno pour raconter l’étrange histoire qui va se dérouler au sein de son collège, suite à une pétition à forte connotation raciste.

Chaque chapitre de Lundi, couscous nous racontent comment le quotidien d’Arno et de ses amis est bouleversé par les nouvelles mesures de l’établissement : des livres du CDI qui sont jetés, les cours de langues qui sautent car seul le français doit être bien maîtrisé, un programme en histoire-géographie qui ne se centre que sur la France, des nombres qu’on ne peut plus écrire en chiffres arabes, un repas du midi avec des produits du terroir français seulement et des élèves d’origines étrangères qu’on exclut de l’établissement. La situation devient vite infernale mais seul Arno semble prendre conscience de la menace. Il décide donc d’ouvrir les yeux aux autres sur les dangers de ces changements.

Lundi, couscous invite le jeune lecteur à réfléchir à notre identité nationale : qu’est-ce qu’être Français ?, au racisme : quel serait notre monde si le racisme était poussé à l’extrême ? et à la mixité des cultures au sein de la France : finalement, notre quotidien n’est-il pas un ensemble de cultures étrangères ?
Le roman est pour l’égalité, la mixité des peuples, des origines et contre le racisme.

La lecture de Lundi, couscous est un peu déstabilisante et perturbante. On comprend mal comment les personnels de l’établissement se laissent ainsi marcher sur les pieds. Mais la révélation finale apporte un nouvel éclairage.

En quelques mots :

Lundi, couscous, met en scène le racisme au sein d’un établissement au travers cette histoire déstabilisante. Lorris Murail pose des questions intéressantes aux lecteurs comme : Qu’est-ce qu’être Français ? Qu’est-ce que la mixité ? Comment les cultures étrangères sont inscrites dans notre quotidien ?
Un roman un peu court et au ton parfois moralisateur mais qui interroge. Un dénouement final qui redore l’image des personnels de l’établissement, et surprendra.

Lien pour marque-pages : Permaliens.