La Mafia du chocolat de Gabrielle Zévin

Age : 12 – 15 ans
Éditeur :  Albin Michel Wiz (2012)
400 pages

Note : 5 out of 5 stars

Acheter en ligne : 

2083, le chocolat est interdit depuis de nombreuses années maintenant mais la famille d’Anya en a fait sa spécialité dans la revente au marché noir. Pourtant ses parents en sont mort et il ne lui reste plus que son frère, sa petite soeur, sa grand-mère malade et surtout une famille très envahissante mais pas toujours réglo.
Le problème d’Anya est simple : son ex-petit ami a été empoisonné par du chocolat et elle est jugée coupable. Comment va t-elle faire pour prouver son innocence, mais surtout faire le ménage dans sa vie et dans sa famille ?

Gabrielle Zévin je la connaissais pour son déroutant roman Une vie ailleurs et on peut dire que l’auteur continue de faire dans inattendue avec cette curieuse histoire. La Mafia du chocolat, apparemment premier tome d’une série (mais qu’on se rassure il y a une fin dans ce tome là) nous emmène dans le futur (en 2083 précisément) et on découvre que le chocolat est devenu illégal car considéré comme une drogue. Forcément, un marché parallèle s’est créé autour de cette denrée et Anya va se retrouver mêler aux histoires de famille alors même qu’elle s’en souciait jusqu’ici pas du tout…Seulement, la succession d’événements va mettre sa patiente à rude épreuve et c’est pourquoi elle a décidé de raconter les mésaventures dont elle va malheureusement se retrouver victime. En effet, déjà que son ex-petit ami Gable lui mène la vie dure, elle est accusée de l’avoir empoisonné !
La Mafia du chocolat nous embarque dans une sorte de roman à triple genre : c’est à la fois un thriller, un roman d’anticipation mais aussi le récit d’une vie quotidienne complètement chamboulée par les récents événements. Très vite on s’attache à notre héroïne qui livre toutes ses pensées et dévoilent les secrets de sa famille et son quotidien surprenant.
L’histoire de La Mafia du chocolat est sympa à lire, on passe un bon moment au côté d’Anya et on est vite pris par l’action qui nous donne à chaque chapitre envie de savoir comment Anya va agir et quelle tournure va prendre la situation.
L’écriture est drôle, un peu ironique et surtout dynamique. La vie d’Anya est rythmée par de nombreux rebondissements et ne laisse pas beaucoup de répits au lecteur. La Mafia du chocolat c’est le titre dont on est sûr qu’il plaira à un grand nombre et séduira ados comme adultes.

Lien pour marque-pages : Permaliens.