Maïana, le calendrier de l’avant de Carbone et Pauline Berdal

Age : 9 – 12 ans

Éditeur : Jungle (2019)

48 pages

Note : 3 out of 5 stars

Acheter en ligne :

En rentrant de l’école, Maïana découvre un sachet de truffes à son intention. Chaque bouchée renferme un message. Mais qui lui a envoyé ce calendrier de l’Avent ? Quelqu’un chercherait-il à attirer son attention et pourquoi ?

Le dessin délicat, doux et vaporeux est la première chose qui a attiré mon regard. On plonge ainsi dans une ambiance hivernale, dans ce mois de décembre cotonneux où le cœur et la tête ont l’esprit à la fête et que le trait de Pauline Berdal parvient très bien à saisir et mettre en scène. Ainsi, Maïana, le calendrier de l’avant est une BD qui est très belle graphiquement et c’est ce qui m’a le plus séduit ! 

Côté histoire, on se laisse emporter par le mystère de cette boîte de truffes où chacune renferme un message caché autour du thème de l’amour. L’amour, Maïana n’en manque pas dans son entourage mais cela n’enlève rien au mystère sur l’expéditeur de cet étonnant calendrier. Au fil de la lecture, des indices sont glissées tandis que le mois de décembre suit son cours… Pas de grosse surprise finale mais une jolie fin, bienveillante, celle propre au conte de noël.

L’histoire est sympathique même si elle met en scène un quotidien d’adolescente très ordinaire. Je pense que beaucoup seront , comme moi, surtout tentés de lire cette bande-dessinée pour son graphisme et aussi parce que des histoires simples, avec un brin de mystère et une belle fin, ça fait du bien de temps en temps !

Lien pour marque-pages : Permaliens.