La Maison de la nuit, T1 : Marquée de P.C et Kristin Cast

Age : 12 – 15 ans
Éditeur :  Pocket jeunesse (2010)
330 pages

Note : 4 out of 5 stars

Acheter en ligne : 

Dans un monde assez proche du notre, vampires et humains vivent ensemble. Parfois, un humain est marqué et il doit alors se rendre à la Maison de la nuit pour suivre une formation de quatre ans et peut-être devenir complètement un vampire, si la Transformation réussie. C’est ce qui arrive à Zoey Redbird : alors qu’elle est demeurée seule dans un couloir du lycée. D’abord alarmée, elle décide de faire face à la situation tandis que déjà, son pouvoir se réveille, plus puissant que pour les autres vampires, signe d’un grand destin en marche…

L’histoire de ce premier tome de la série La maison de la nuit est très empruntée au départ à Harry Potter : la marque, l’école de vampire, une héroïne spéciale et un destin grandiose… mais Marquée a tout de même réussi à me captiver car je crois que comme beaucoup de jeunes, j’adore lire des romans où on retrouve cet univers « potterien ». Alors tant pis, pour une fois on passera outre la critique : « copie d’Harry Potter version vampires » pour considérer Marquée comme allant dans une autre direction (ce qui se révèle vrai au cours de la lecture). Après tout, il faut bien trouver un contexte, un lieu et une raison pour raconter les aventures de Zoey Redbird et l’histoire d’une fille qui ressemblerait à toutes les autres ça n’aurait sûrement rien eu d’intéressant.
Or ce livre est, une fois l’action bien mise en place, assez captivant et c’est avec une rapidité qui me surprend moi-même que j’ai lu ce premier tome de La maison de la nuit. Et surtout, la fin m’a semblée prometteuse pour la suite : assez prenant au point de me dire que j’aimerais bien avoir déjà le tome 2.
Marquée est avant tout une présentation de ce monde de vampires même si quelques péripéties ponctuent le texte et que les premières interrogations surgissent, nous captant totalement.
C’est un livre de plus sur les vampires et il plaira je crois majoritairement à ceux qui aiment lire ce qui sort sur le sujet depuis le phénomène Twilight. Je le conseillerais aussi aux ados qui ne sont pas des grands fans de la lecture mais qui apprécient de prendre un roman, à l’occasion, lorsque le sujet est mordant, l’action dynamique et qui aiment lire des livres accessibles, à l’écriture facile et ponctuée de dialogues et aux personnages qui sans être stéréotypés sont bien délimités. D’ailleurs Zoey Redbird est une héroïne séduisante, qui n’a pas sa langue dans sa poche, curieuse et qui n’a pas peur d’agir. A tester.
A noter qu’aux Etats-Unis la série a déjà conquis 6 millions de personnes 😉 !

Lien pour marque-pages : Permaliens.