Je Marchais malgré moi dans les pas du diable de Dorothée Piatek

Age : 15 ans et +
Editeur : Petit à Petit/ Seuil (2006)
170 pages

Note : 4 out of 5 stars

Acheter en ligne : 

François Cellier a quinze ans lorsque la deuxième guerre éclate en France. Le voilà très vite contraint à quitter son Alsace pour le Perigueux afin d’échapper aux attaques Allemandes. Mais la guerre se termine très vite et François doit rejoindre l’Alsace aux mains des Allemands et il sait déjà que tout ne sera plus pareil pour lui et sa famille. Il ne peut échapper à l’embrigadement de la population par Hitler qui va le pousser dans un destin qu’il n’avait jamais imaginé.

Dorothée Piatek s’intéresse à un sujet largement traité en littérature mais elle apporte une grande originalité en évoquant le sort des Alsaciens lors de la Seconde guerre mondiale. Dans son roman, l’auteur se met à la place d’un jeune Alsacien et évoque avec une grande justesse les sentiments que les Alsaciens pouvaient ressentir durant cette période. Dorothée Piatek parle ainsi du désir de liberté d’un adolescent dans un pays en guerre. Elle prêche des valeurs essentielles comme l’amitié, l’amour, le courage et l’antiracisme, avec finesse. Un roman consacré à ceux que l’on appelle les « malgré nous » :  130 000 Alsaciens et Mosselans qui furent endoctrinés dans l’armée Allemande pour livrer bataille aux Français ! Un récit poignant et captivant !

Lien pour marque-pages : Permaliens.