Métro Z de Fabien Clavel

Age : 12 – 15 ans
Éditeur: Rageot: Thriller (2014)
225 pages

Note : 3 out of 5 stars

Acheter en ligne :

Emma est avec son petit frère Natan, autiste, dans le métro parisien lorsque tout explose. Les secours, plutôt que de les aider, les emprisonnent sous-terre. C’est la panique ! Emma qui a perdu son frère part à sa recherche tandis qu’elle assiste à la transformation des autres passagers en zombies…Parviendra t-elle a sortir vivante de cette horreur avec Natan ?

Le zombie est à la mode en ce moment, que se soit en littérature ou au cinéma, c’est lui qui fait frisonner nos soirées. Fabien Clavel, déjà auteur de plusieurs thrillers pour ados dans la collection du même nom créée par les éditions Rageot, s’est lancé dans la veine avec Métro Z. Le cauchemar n’est pas bien long à s’installer et le lecteur est rapidement plongé dans l’aventure un peu flippante vécue par Emma.
Métro Z est un huis-clos qui se déroule uniquement dans le métro parisien. Emprisonnée sous terre, la jeune fille n’a pour tout contact avec l’extérieur qu’une antique radio qu’un homme lui a donné peu après l’explosion. C’est par ce biais que l’adolescente et le lecteur vont peu à peu comprendre que les événements qui sont en train de se produire sont très étranges…et terrifiants !
L’ambiance de Métro Z devient bientôt très menaçante. Les premiers zombies pointent leur nez tandis qu’Emma est à la recherche de Natan. Sur sa route elle fera aussi la connaissance d’une autre ado venue taguer un coin du métro parisien lors de l’explosion. Bien qu’elles aient une personnalité très différente, le duo se forme et ensemble elles affrontent toutes les situations jusqu’à un final qui laisse planer plein de doutes et de mystères…Un peu comme tous ces bons films et romans de zombies où on n’est jamais certains que la fin soit vraiment la fin…ou le début d’une nouvelle menace !
Le seul défaut de Métro Z c’est que le contenu n’est pas vraiment innovant et que le lecteur qui a déjà lu ce type de romans ne sera pas vraiment surpris par le déroulement des événements. De ce point de vue, les amateurs du genre auraient sans doute aimé un peu plus de nouveautés. Néanmoins, ceux qui connaissent peu ce type de roman frissonneront avec Métro Z.
On appréciera aussi la manière dont la crise « zombie » est gérée par les secours ( un peu déstabilisant et effrayant ça d’ailleurs), ainsi que la présence en clin d’oeil de Lana Blum, l’héroïne des précédents romans parus chez Rageot par Fabien Clavel dans la collection Thriller.

En quelques mots :

Avec Métro Z, Fabien Clavel surfe sur la mode des zombies. Il propose un huis-clos terrifiant au coeur du métro parisien, dans la plus pure lignée du genre. Le texte n’innove pas vraiment dans son contenu mais le lecteur est pris dans l’ambiance et se laisse guider par le périple souterrain d’Emma, à la recherche de Natan et surtout de sa liberté !

Lien pour marque-pages : Permaliens.